Passer au contenu

/ Pharmacie 100 ans d'excellence

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Traitement des signalements et des plaintes formelles en matière d’incivilité, de harcèlement, d'inconduite et de violence à caractère sexuel

Les incivilités, le harcèlement et toute forme d’inconduite et de violence à caractère sexuel ne sont pas tolérés à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal. Le bureau d’intervention en matière de harcèlement (BIMH) est reconnu pour son savoir-faire et constitue le guichet unique auquel toute personne étudiante peut s’adresser. Toutefois, le cheminement des étudiant(e)s en pharmacie étant particulier en raison des nombreux stages dans les établissements affiliés, de l’éloignement de certains milieux de stage, ainsi que de l'interaction avec plusieurs intervenant(e)s pendant la formation, trois canaux de signalement sont proposés à la communauté étudiante.

1. Le bureau d'intervention en matière de harcèlement (BIMH)

Les étudiant(e)s qui croient être victimes ou qui sont témoins d’incivilités, de harcèlement, d’inconduite ou de violence à caractère sexuel peuvent en tout temps s’adresser directement au Bureau d’intervention en matière de harcèlement (BIMH). Le BIMH de l'Université de Montréal est au service de tous les membres de la communauté universitaire. Les étudiant(e)s peuvent y faire appel en toute confiance et confidentialité.

Mandat du BIMH

  • La prévention, par la sensibilisation, l’éducation et la formation.
  • L’intervention dans le milieu suite à un signalement, par le recadrage, le coaching, la médiation et la résolution de problème.
  • L’accueil et le suivi des plaintes administrative en matière de harcèlement ou de violence à caractère sexuel
  • L'accompagnement, par le soutien apporté aux personnes plaignantes, aux témoins et, dans la mesure où cela s’avère possible, aux personnes mises en cause.

Lorsque le BIMH gère le processus de traitement d’une situation, ses rôles, en collaboration avec la Faculté, peuvent être les suivants selon la volonté de la personne plaignante:

1.1.    Rôle du BIMH :

  • Accueillir la personne plaignante et traiter le signalement selon ses attentes. La rencontre peut avoir lieu en personne ou au téléphone.
  • Proposer une intervention adaptée à la situation.
  • Offrir à l’étudiant(e) toutes les mesures de soutien nécessaires.
  • Selon la situation, soutenir la personne plaignante dans la rédaction d'une plainte administrative, et la traiter selon le processus institutionnel.
  • En cas de plainte administrative formelle, le dossier sera traité selon la politique institutionnelle avec la collaboration du secrétariat général.

1.2.    Rôle de la Faculté de pharmacie :

  • Assurer une pleine collaboration avec le BIMH, fournir la documentation demandée, participer aux rencontres organisées par le BIMH et veiller à l’organisation des mesures d’accommodement proposées.
  • Assurer un suivi des problèmes signalés et de l’implantation des solutions auprès du corps professoral, des membres du personnel ou des milieux de stage.
  • Traiter l’information avec discrétion.

2.    Le site web de la Faculté de pharmacie

  • Il est également possible d'utiliser le lien sur la page d’accueil du site web de la Faculté de pharmacie pour effectuer un signalement.  De cette façon, la personne qui fait un signalement est invitée à remplir un formulaire en ligne. Après avoir téléchargé et rempli le formulaire, il sera directement acheminé au BIMH en vue d’être traité de manière confidentielle.
  • Dans le formulaire, l’étudiant(e) peut donner son autorisation pour que le vice-décanat concerné soit informé de la situation.
  • Le BIMH traitera la situation, tel qu'indiqué dans la procédure.

3.    Une personne ressource à la Faculté ou un établissement affilié

Afin de signaler un acte répréhensible, il est aussi possible pour les étudiant(e)s de s’adresser à d’autres ressources telles que : membre de la direction (vice-décanat ou responsable de programme…), coordonnateurs et coordonnatrices à l’enseignement, chef de département, responsable de stage, ou encore un professeur ou une professeure de confiance.

Afin d'assurer la standardisation du traitement des signalements à la Faculté de pharmacie, la personne ressource doit communiquer avec le BIMH. Le BIMH pourra alors collaborer avec cette personne ainsi qu'avec les personnes concernées par le signalement, tel qu'indiqué dans la procédure.