Passer au contenu

/ Pharmacie 100 ans d'excellence

Je donne

Rechercher

Navigation secondaire

Cercle des ambassadeurs et ambassadrices du centenaire

 

Notre Faculté est devenue ce qu’elle est grâce au travail exemplaire de tous ses membres, notamment ses professeurs, chercheurs, membres du personnel non enseignant et, bien sûr, ses étudiants. De plus, notre Faculté a le grand privilège de pouvoir compter sur des partenaires indéfectibles qui, jour après jour, nous permettent d’assumer notre mission avec les plus hauts standards d’excellence.  Nous remercions de tout cœur nos philanthropes, nos cliniciens associés, nos maîtres de stage, nos diplômés et l’ensemble de nos partenaires du monde pharmaceutique.  À leur façon, ils sont les architectes de notre Faculté et contribuent à bâtir notre avenir. Nous leur en sommes très reconnaissants. 

Les diverses activités du centenaire sont d'ailleurs l’occasion de mieux les faire connaître et de souligner leur contribution. Parmi ces activités, nous avons pensé honorer symboliquement 100 de ces bâtisseurs à qui nous devons tant.

Au terme d’un processus rigoureux de plus de douze mois, les candidats sélectionnés par leurs pairs, les étudiants ou la communauté facultaire devaient répondre à certains critères : contribution marquante et significative à la pratique de la pharmacie, à la recherche, à l’enseignement, au développement et au rayonnement de la Faculté, à la vie facultaire et étudiante ou à la valorisation des découvertes sur le médicament ou à leur application dans le domaine privé ou public, et ce, au niveau facultaire, national ou international. Composé de 12 membres, le comité de sélection était présidé par monsieur Michel Saucier.  

Les nominations ont été le fruit d’une procédure complexe. Des sondages ont été faits auprès de pharmaciens, du personnel de la Faculté, d’étudiants et de collaborateurs. Les propositions de mise en candidature ont été étudiées à partir des critères énoncés auparavant. Le comité a également tenu compte des recherches et des publications effectuées par le personnel enseignant au cours des cinquante dernières années. Par la suite, une liste de cent personnalités ayant marqué les cent dernières années a été constituée en s'assurant d'une représentation de chacune des professions associées à notre Faculté, puis soumise au comité du centenaire pour une validation finale. Bien sûr, les choix ont été difficiles et notre liste est bien incomplète.  

D’autres activités sont prévues pour honorer et remercier le plus grand nombre de nos bâtisseurs.   Nous mettrons de l'avant chaque récipiendaire graduellement au cours des prochaines semaines, et ce, jusqu’en mai 2020. Vous pouvez dès maintenant consulter plus bas la liste de l'ensemble des ambassadeurs et ambassadrices. 

Veuillez noter que certains et certaines récipiendaires ont préféré que nous ne dévoilions pas leur nomination.

Mise à jour : 20 février 2020

André ARCHAMBAULT

Doyen de la Faculté de 1965 à 1968, André Archambault est diplômé du baccalauréat en pharmacie en 1954, puis d’un doctorat en pharmacie (biochimie) de la Faculté de pharmacie de Paris. Sa thèse sur les glucides lui mérite la médaille d’or de l’Académie de pharmacie de France.

Après avoir été doyen, M. Archambault occupe ensuite le poste de vice-recteur aux affaires académiques et aux projets spéciaux de l’Université de Montréal et contribue de façon très importante au fonctionnement et au développement de l’Université et de ses organismes affiliés. De retour à la Faculté, il décide de poursuivre sa carrière scientifique en développant les domaines de la pharmacie socio-économique.

Membre du Conseil supérieur de l’éducation, il a de plus présidé le groupe ministériel du Ministère de l’Emploi et de la Solidarité Sociale (M.E.S.S.) de travail sur la tâche de professeur d’université, sous la dénomination « Rapport Archambault ». Président du Bureau d’examen national en pharmacie, il a également été membre du International Board of Review du Alberta Heritage Fondation for Medical Research. Il est récipiendaire de nombreux prix dont un certificat de mérite du Conseil de recherches médicales du Canada ainsi qu’un diplôme honorifique du Collège des médecins de famille du Canada et de l’Association pharmaceutique canadienne.

Marie-France BEAUCHESNE

Marie-France Beauchesne est pharmacienne au CIUSSS de l'Estrie-Centre Hospitalier Universitaire de Sherbrooke (CHUS) et chercheure associée au Centre de recherche du CHUS.

Elle est également professeure titulaire de clinique et responsable des programmes de perfectionnement professionnel au Centre FOCUS de la Faculté de pharmacie de l'Université de Montréal.

Son champ d'intérêt principal est la santé respiratoire. Elle est d'ailleurs membre du comité scientifique du Réseau québecois d'éducation en santé respiratoire et co-auteure des plus récentes lignes directrices de la Société canadienne de thoracologie sur la pharmacothérapie chez les patients ayant une maladie pulmonaire obstructive chronique.

Nadia BENZRIHEM

Mme Benzrihem fut engagée à la Faculté de pharmacie en tant qu’adjointe en 1981 par le doyen Julien Braun et le futur doyen Jacques Gagné. Elle a par la suite travaillé avec la doyenne Denise Leclerc puis avec le doyen Robert Goyer, avec qui elle a notamment organisé des brunchs musicaux pour financer l’achat d’appareils scientifiques pour les laboratoires de recherche, ainsi que différents symposiums et séminaires. Toujours sous le mandat de M. Goyer, elle participa à l’organisation, la préparation et la gestion du 75e anniversaire de la Faculté de pharmacie mais aussi au projet du nouveau pavillon Jean-Coutu. C’est également Mme Benzrihem qui était responsable de la gestion, la planification et l’organisation de toutes les collations de grades et les événements spéciaux de la Faculté jusqu’à sa retraite en 2005, après 24 années de service sous les mandats de 5 doyens.

Marie-Claude BINETTE

Marie-Claude Binette est registraire de l'Université de Montréal depuis 2013. Titulaire d'une maîtrise en pharmacie d'hôpital de l'Université de Montréal, elle a occupé diverses fonctions à la Faculté de pharmacie de 1995 à 2010 : coordonnatrice des cours d'enseignement clinique, adjointe aux vice-doyens, responsable des programmes de formation professionnelle de 1er cycle et directrice gestion et administration des programmes.

Elle a notamment joué un rôle important dans la refonte des cours d'enseignement clinique, le développement du programme de formation des cliniciens associés ainsi que le développement des programmes de doctorat de premier cycle en pharmacie (Pharm. D.) et de qualification en pharmacie (QEP). Elle a pratiqué la pharmacie en milieux hospitalier et communautaire.

Pendant près de 15 ans, Madame Binette a été l'évaluateur en chef pour le Québec de l'examen clinique objectif structuré (ÉCOS) du Bureau des examinateurs en pharmacie du Canada. Elle a représenté la Faculté de pharmacie au comité d'admission à la pratique de l'Ordre des pharmaciens du Québec et est toujours consultante sur ce comité pour l'évaluation des dossiers des candidats formés à l'étranger. Elle a occupé les fonctions de registraire-adjointe de 2010 à 2013. 

Suzanne BISAILLON

Pharmacienne puis avocate, Suzanne Bisaillon a enseigné à notre faculté à compter 1970, et ce, dans différentes matières, telles que l'arithmétique pharmaceutique, la technologie pharmaceutique, la fabrication pharmaceutique, les produits stériles, le développement du médicament et le droit pharmaceutique.

Ses thématiques de recherche ont couvert l'alimentation parentérale et la dermatologie. Après un échange en prêt de service à Santé Canada comme directrice intérimaire de la gestion des risques, plans et mesure d'urgence et services essentielle dans une direction générale (DGSESC), Suzanne Bisaillon a enseigné cette matière à son retour à l'École de santé publique et à Polytechnique-Montréal.

À l'Université de Montréal, elle a été tour à tour membre du conseil de l'Université, secrétaire de la FES et adjointe au vice-recteur des Affaires publiques, communication et développement. En dehors de ses activités à l'université, Suzanne Bisaillon a œuvré pour divers organismes internationaux, dont la Banque mondiale, sur des thématiques de santé. Dernièrement, elle a servi pendant six ans au CA de l'Institut canadien pour la sécurité des patients (CPSI).

Encore active à CIRANO, elle rédige des rapports sur divers sujets dont Indemnisation sans égard à la faute en 2014. La dernière publication parue dans un livre le 15 février 2020 chez SLEH Édition est intitulée L'impact des réseaux sociaux sur la gestion des risques en établissement de santé. Précédée en 2017, chez le même éditeur, de : Introduction - La gestion des risques et le Brexit, in Qualité et sécurité en établissement de santé.

Lucie BLAIS

Lucie Blais est professeure titulaire, vice-doyenne aux affaires professorales et secrétaire de faculté à notre faculté. Détentrice d'un doctorat en épidémiologie et biostatistique de l'Université McGill, elle est chercheure au Centre de recherche de l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et chercheure associée au Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.

Depuis 1999, elle est co-titulaire de la Chaire de recherche Astra-Zeneca en santé respiratoire. Entre les années 2001 et 2012, elle obtient des bourses salariales du Fonds de Recherche du Québec - Santé (FRQS) et des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Ses recherches portent essentiellement sur la pharmaco-épidémiologie des maladies respiratoires et sont majoritairement financées par les IRSC et le FRQS.

Son programme de recherche comprend deux axes principaux. Le premier porte sur la sécurité et l'efficacité des médicaments contre l'asthme pendant la grossesse et le second, sur la prescription, l'utilisation, l'adhésion, l'innocuité et l'efficacité en situation réelle des médicaments respiratoires. Elle compte à son actif plus de 160 publications scientifiques en plus de nombreuses supervisions d'étudiants aux cycles supérieurs.

Pierre BOIVIN

Diplômé de la Faculté de pharmacie en 1977, spécialisation industrie et recherche, Pierre Boivin a rejoint le Groupe Pharmaceutique Boivin fondé par son père, Louis Boivin, en 1955. Il a également pris le flambeau de Pro Doc jusqu'en 2007, l'une des premières compagnies de génériques québécoises, ainsi que la présidence de Duchesnay.

L'esprit visionnaire de M. Boivin, sa passion pour la recherche et sa volonté d'aller là où les autres ne se risquent pas lui permettront de propulser Duchesnay hors des sentiers battus. C'est en effet sous sa gouverne que Duchesnay est devenue une multinationale formée de cinq compagnies en Amérique du Nord, fabriquant, distribuant ou commercialisant des médicaments d'origine, des génériques et des ultras-génériques pour répondre aux besoins de santé des femmes, des membres de leurs familles et des patients aux prises avec des maladies rares.

Toujours dans le but de développer la recherche dans ce domaine, Pierre Boivin, influencé par son mentor le regretté Robert Goyer (doyen de la faculté de pharmacie 1994-2000), est à l'origine de la création de la Chaire pharmaceutique Famille Louis-Boivin : médicaments, grossesse et allaitement à la Faculté de pharmacie (Hôpital Sainte-Justine) en 1995 grâce à un don exceptionnel. Cette chaire a deux volets : clinique et recherche. Pierre Boivin continue de redonner à son alma mater et la Famille Boivin est aujourd'hui l'un des donateurs majeurs de notre Faculté. Il a de plus contribué financièrement à plusieurs études cliniques et à la préparation de dizaines d'articles scientifiques pour soutenir la recherche. Pierre et son équipe ont participé à l'invention de plusieurs médicaments et possèdent plus d'une dizaine de brevets dans une quarantaine de pays.

Bertrand BOLDUC

Diplômé de notre université, Bertrand Bolduc est pharmacien depuis 1990. Il obtient un MBA de HEC Montréal en 2000 et est administrateur certifié de l'Institut des Administrateurs de Sociétés (IAS) depuis 2009.

Il est président du conseil et associé de Galenova Inc. et co-propriétaire de Gentès & Bolduc Pharmaciens, une pharmacie spécialisée en magistrales et produits stériles. Il est co-fondateur et membre du conseil de Sterinova Inc., co-fondateur de Therappx Inc et partenaire de Question pour un pharmacien Inc.

M. Bolduc a enseigné au DESS / M.Sc. en développement pharmaceutique à notre faculté de 2005 à 2018 et aux programmes de MBA de l'Université Laval et de HEC Montréal. Il a été président du cabinet de campagne de notre Faculté.

Il est récipiendaire de plusieurs prix et titres, dont celui de Pharmacien de cœur et d'action, catégorie Industrie, par le mensuel L'actualité pharmaceutique (2002), de Pharmacien de mérite par le magazine Québec Pharmacie (2004), le Prix Relève d'Excellence HEC 2002, catégorie Entrepreneur du Réseau HEC et le prix Tremplin MBA dans la catégorie entrepreneurship de l'Association des MBA du Québec (2005).

Il siège au conseil de l'Ordre des pharmaciens du Québec depuis 2009. Il est devenu président par intérim en 2014 et élu en 2015. En 2019, il est réélu pour un second mandat de 4 ans.

Elmina BONNEVILLE

Elmina Bonneville fut la première pharmacienne du Québec, diplômée de l’École de pharmacie en 1921. Elle pratiqua en tant que pharmacienne-propriétaire à Montréal, tout d’abord avec son époux J.-Omer Frigon jusqu’en 1946, puis avec son neveu Louis-Henri Bonneville, lui aussi diplômé de la Faculté en 1942, jusqu’à sa retraite.

Julien BRAUN

Diplômé en pharmacie et d’un doctorat en sciences pharmaceutiques de l’Université catholique de Louvain en Belgique en 1956. Il a débuté sa carrière à la Faculté de pharmacie à titre de professeur agrégé en 1965 puis professeur titulaire en 1970, pour ensuite être nommé doyen de 1970 à 1982.

Il a été activement impliqué dans l'enseignement et a apporté une contribution importante à la littérature scientifique à titre de chercheur. Membre de nombreux comités et commissions de l'Université de Montréal et de l'Ordre des pharmaciens du Québec, il fut président de l'Association des doyens des facultés de pharmacie du Canada. Ainsi, il a hautement contribué à l'avancement de la profession pharmaceutique au Canada.

Aujourd’hui, le Prix Julien-Braun de l’Association des pharmaciens en établissement de santé (APES) est remis à un résident ou à une résidente en pharmacie de la Faculté de pharmacie de l'Université de Montréal qui s'est le plus distingué au cours de sa maîtrise, en maintenant la meilleure moyenne cumulative, incluant les stages et les cours.

Guy BRETON

Recteur de l'Université de Montréal de 2010 à 2020, Guy Breton est médecin et radiologiste, diplômé des universités de Sherbrooke et McGill. Il a commencé sa carrière de professeur à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal en 1979.

Il occupe ensuite de nombreux postes de direction à l'UdeM, dont ceux de directeur du Département de radiologie, radio-oncologie et médecine nucléaire, de vice-doyen exécutif de la Faculté de médecine et de vice-recteur exécutif. Fier de son université, Guy Breton multiplie les initiatives afin d'amplifier l'influence de son institution sur la scène internationale. Il s'investi aussi à y changer la culture organisationnelle par différentes initiatives.

Parallèlement, Guy Breton a assumé diverses fonctions stratégiques et opérationnelles à l'Hôpital Saint-Luc, puis au CHUM. Il a joué des rôles clés dans des dossiers complexes et structurants comme l'implantation du programme de dépistage du cancer du sein, la création d'antennes de l'Université avec des partenaires inhabituels tels que les villes de Laval et Brossard ainsi que l'UQTR, toujours avec une vision de mieux répondre aux besoins de la population.

Guy Breton est récipiendaire de plusieurs distinctions. L'Université Jiao Tong de Shanghai et l'Université de technologie de Compiègne lui ont conféré un doctorat honorifique. Il a été décoré de l'insigne de chevalier de l'Ordre des Palmes académiques par le gouvernement français. Il est membre de l'Ordre du Canada et récipiendaire de l'Ordre des francophones d'Amérique. 

Jean-François BUSSIÈRES

Jean-François Bussières amorce sa carrière de 1988 à 1992 à la Cité de la Santé où il cumule les fonctions de pharmacien et de responsable de formation clinique avec la notre faculté.  En 1992, il devient chef du département de pharmacie du Centre hospitalier Fleury, puis chef du département de pharmacie du CHU mère-enfant Sainte-Justine en 1996. 

Depuis, il cumule aussi les fonctions de chef de l’Unité de recherche en pratique pharmaceutique (première unité du genre au Canada), de professeur titulaire de clinique à notre faculté et de conférencier invité à l’Université Laval.

Il est l’auteur de plus de 1350 communications affichées et écrites et de plus de 250 communications orales auprès de ses pairs, en plus de quatre ouvrages portant sur la gestion pharmaceutique en établissement de santé, la législation pharmaceutique, l’histoire de la pharmacie hospitalière au CHU Sainte-Justine et l’histoire de la pharmacie hospitalière au Québec.

Récipiendaire de plus de 70 prix et reconnaissances, le Gouvernement du Québec lui a décerné l’Ordre d’excellence en éducation en 2018; l’Association des Facultés de pharmacie du Canada lui a décerné le prix d’excellence en enseignement en 2016; l’Association des pharmaciens du Canada lui a décerné le prix de leadership international en 2016 et le titre de pharmacien canadien de l’année en 2007; il a été nommé Personnalité de la semaine du quotidien La Presse en 2004.

Michaël CARDINAL

Michaël Cardinal est diplômé du Pharm. D. de l’Université de Montréal en 2017. Durant ses études, il a été récompensé pour son engagement envers la pratique par les prix du Centenaire (APhC), Guy-Genest (ACEIP) et le prix hommage à la relève (UdeM). Il a été président de l’Association des étudiants et des étudiantes en pharmacie de l’UdeM (AÉPUM) en plus d’avoir contribué au développement du Comité des étudiants engagés (CÉPPUM), au colloque santé 2.0 (UdeM) et au Forum de la relève étudiante pour la santé du Québec (FRESQue). 

Depuis sa graduation, Michaël Cardinal a travaillé dans plus de 35 pharmacies à titre de consultant auprès d’acteurs clés du domaine de la pharmacie. De plus, il est diplômé du microprogramme en gestion de pharmacie communautaire.

Il est maintenant en charge de placer le patient au cœur des opérations de Therappx, à titre de Directeur des opérations cliniques. Cette entreprise se spécialise dans l’analyse d’outils numériques en santé (ONS) par une équipe interdisciplinaire. Son objectif ultime est de contribuer, à sa façon, au renouveau et rehaussement des pratiques cliniques en pharmacie par l’intégration de technologies novatrices.

Sylvie CARLE

Détentrice d'un baccalauréat en pharmacie et d'une maîtrise en pharmacothérapie avancée de notre université, Sylvie Carle a reçu le titre de Fellow de l'Ordre des Pharmaciens du Québec.

Coordonnatrice à l'enseignement au Centre universitaire de santé McGill, elle est également clinicienne associée pour notre faculté, en plus d'être chargée d'enseignement en infectiologie et pharmacocinétique. Membre du sous-comité antibiogouvernance du comité de pharmacologie (CUSM), elle collabore à plusieurs projets de recherche en infectiologie et a à son actif plusieurs publications scientifiques.

Membre expert de l'INESSS (Institut National d'Excellence en Santé Publique et Services Sociaux), elle participe régulièrement à l'élaboration de lignes directrices provinciales en antibiothérapie. Elle est aussi membre expert du groupe de travail ministériel (MSSS) sur la résistance aux antibiotiques.

Elle est récipiendaire de plusieurs prix d'excellence, dont les Prix Roger-Leblanc de l'APES et le prix Louis-Hébert de l'OPQ. Conférencière hors pair, elle participe également en tant experte à la cour impliquant des causes en maladies infectieuses.

Raymond CHEVALIER

Raymond Chevalier gradue de notre université en 1985 et devient pharmacien propriétaire, entreprise qu'il exploitera durant 25 ans.

En 1991, cet entrepreneur et programmeur autodidacte fonde Vigilance Santé. L'entreprise de 60 employés, dont 18 pharmaciens, développe des logiciels axés sur la pharmacothérapie pour toutes les équipes de soin de première ligne. Son produit phare, RxVigilance, est utilisé par presque toutes les pharmacies au Québec et compte plus de 20 000 utilisateurs et utilisatrices. Il est aujourd'hui reconnu comme pionnier en matière d'intégration de solutions informatiques aux soins pharmaceutiques.

Reconnu pour son innovation, Raymond Chevalier a conseillé plusieurs organismes, dont l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) et a participé à d'importants projets spéciaux. Son engagement envers l'avancement de sa profession le mène à être rédacteur en chef de la revue Québec Pharmacie et membre de nombreux comités consultatifs, en plus de tenir des rôles clés au sein de l'Association des pharmaciens du Canada (APhC) et de l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires.

Soucieux de partager son savoir, il a enseigné à la notre faculté, formé des stagiaires, agi comme tuteur et mis sur pied un programme pour la formation professionnelle des pharmaciens en exercice. Il a reçu le prestigieux prix Louis-Hébert en 2001 et le titre de Fellow de l'Ordre des pharmaciens du Québec en 2017.

Gynette CHOQUETTE

Arrivée à la Faculté en 1984, Gynette Choquette a connu une longue carrière de commis aux affaires académiques (avant que le poste ne soit nommé TGDE (technicienne en gestion de dossiers étudiants)), alors que se succédaient cinq doyens. Ce rôle est au cœur de notre mission d'enseignement.

Après une retraite bien méritée en 2012, elle ne s'éloigne pas de notre institution bien longtemps. Dès 2013, elle accepte de reprendre du service pour un contrat et elle se trouve toujours parmi nous au moment d'écrire ces lignes.

Elle adore travailler auprès des étudiants et a choisi notre Faculté (et d'y rester) parce qu'elle aime la notion de pharmacie et ce que nous accomplissons du côté de la recherche.

Judith CHOQUETTE

Judith Choquette est pharmacienne propriétaire à Longueuil et œuvre depuis de nombreuses années à la valorisation de la profession de pharmacien.

Depuis l'obtention de son baccalauréat en 1991, son engagement soutenu auprès de la profession et de ses confrères et consœurs s'est concrétisé de différentes manières. Elle a œuvré auprès de différentes chaînes et bannières de pharmacies afin de soutenir ses collègues dans le développement professionnel et la formation continue. Son passage à titre de rédactrice en chef de la revue Québec pharmacie illustre son engagement en ce sens.

Elle a été l'auteure de nombreux programmes de formation continue destinés aux ATP, pharmaciens et médecins du Québec et du Canada. Mme Choquette a enseigné au baccalauréat, au doctorat en pharmacie et à la maîtrise en pratique pharmaceutique à notre Faculté. Elle collabore toujours à certains cours.

Membre du conseil d'administration de l'Ordre des pharmaciens du Québec de 2001 à 2009, elle est aujourd'hui membre du conseil d'administration de l'AQPP depuis 2014. Récipiendaire de plusieurs distinctions, elle obtient un Fellow de l'Ordre des pharmaciens du Québec et est récipiendaire du Prix Louis-Hébert 1996.

Émile CODERRE

Émile Coderre a reçu sa licence en pharmacie en 1919, l'année de la création de notre Faculté. Pharmacien sur le Plateau-Mont-Royal à ses premières heures, il devint ensuite publicitaire pour une compagnie de peinture puis secrétaire du Collège des pharmaciens du Québec de 1945 à 1961.

Mais il s'est surtout fait connaître par ses poèmes urbains et ses textes radiophoniques sous le pseudonyme de « Jean Narrache ». Il a publié 7 recueils de poésie de 1922 à 1963 et aura participé à 6 émissions de la série Les rêveries de Jean Narrache en 1940, qui racontaient les hauts et les bas de la pratique du pharmacien, mais aussi des chômeurs durant la crise économique des années 1930.

Sa profession littéraire l'aura amené à être membre de l'École littéraire de Montréal et de collaborer à différents périodiques tels que La Revue moderne, La Grande Revue ou La Patrie du Dimanche.

Patrick COLIN

Patrick Colin a oeuvré pendant plus de 30 ans dans le domaine de la mise au point des médicaments et possède à son actif plus de 15 homologations de nouveaux produits aux États-Unis et au Canada, dont une douzaine dans le domaine de la gastro-entérologie.

Monsieur Colin est un diplômé de notre faculté, où il a obtenu son B.Pharm., une maîtrise ainsi qu'un doctorat en sciences pharmaceutiques. Il est toujours proche de son alma mater, étant conférencier invité à la faculté depuis plus de 20 ans, membre du Cercle du Doyen et du Comité du Centenaire.

Le docteur Colin est le fondateur et président d'une firme de consultation en développement du médicament, PCC Inc. Sa carrière pharmaceutique est fort variée puisqu'il a occupé plusieurs postes de haute direction au sein de l'industrie pharmaceutique internationale, ainsi que dans de nombreuses biotechs dont il a été souvent co-fondateur. Il a également participé au succès de la firme québécoise Axcan Pharma pendant plus de douze ans, en tant que vice-président recherche clinique et chef de la R & D.

Sa contribution significative et son expérience internationale dans le domaine des maladies digestives et hépatiques lui ont apporté une notoriété reconnue au Canada et à l'étranger. Il est actuellement co-fondateur et Chef du développement du médicament chez Laurent Pharma, entreprise spécialisée en fibrose kystique. Enfin, il compte plus de 70 publications et présentations scientifiques, dont le vaste répertoire inclut autant la recherche pré-clinique que clinique.

Johanne COLLIN

Johanne Collin est sociologue et historienne et professeure titulaire à notre faculté. Elle est responsable de l'Axe Médicament et santé des populations et directrice du Groupe de recherche sur le Médicament comme objet social (le MÉOS). Elle est également membre de l'Académie Internationale d'histoire de la pharmacie.

Elle est l'auteure de plusieurs articles et ouvrages dont Nouvelle Ordonnance. Quatre siècles d'histoire de la pharmacie au Québec (2020); Vers une pharmaceuticalisation de la société? Le médicament comme objet social (2016); Le médicament au cœur de la socialité contemporaine (2007).

Ses recherches portent sur les pratiques cliniques, les raisonnements thérapeutiques et les usages reliés au médicament, ainsi que sur la pharmaceuticalisation des sociétés occidentales.

Joseph CONTANT

Scientifique dans l’âme, il amorça sa carrière en 1865 en tant qu’apprenti pharmacien et poursuivi sa formation à la Faculté de médecine de McGill puis au Montreal College of Pharmacy.

Grand entrepreneur, il a été à la tête de l'une des plus importantes pharmacies de Montréal dès 1880.

Il a également été parmi les premiers francophones à avoir été membre de l'Association pharmaceutique qu'il a présidée de 1889 à 1891 puis de 1891 à 1895.

Canadien français fier et engagé, il dirige la première école de pharmacie francophone au Québec, l’École de pharmacie de l’Université Laval à Montréal. Il devient, en 1919, le premier doyen de l’École de pharmacie de l’Université de Montréal.

Yves COURCHESNE

Diplômé du baccalauréat en pharmacie en 1957, il passe quelques années en tant que pharmacien-propriétaire. En 1961, il intègre le département de pharmacie de l’Hôtel-Dieu de Montréal où il deviendra Chef de département dès 1966, et ce pendant près de 30 ans. Très impliqué depuis la fin des années 1960 dans l’Association des pharmaciens d’hôpitaux de la province de Québec (APHPQ) puis la Société professionnelle des pharmaciens d’hôpitaux (SPPH) avec laquelle l’association avait fusionné en 1968, Yves Courchesne a fait partie de divers comités et occupé plusieurs postes au sein du conseil d’administration de l’association avant de devenir président de 1970 à 1973. C’est à l’issue de son mandat que la SPPH deviendra l’Association des pharmaciens en établissement de santé en 1973, et que s’amorceront des négociations avec la partie patronale en vue de conclure une entente de travail.

L’un des pionniers de la pharmacie hospitalière, il reçut en 1994 le prestigieux prix Louis-Hébert de l’OPQ pour engagement envers la profession. Il termina sa carrière de pharmacien au sein de McKesson Canada à titre de consultant pendant près de 12 ans. Il est décédé le 14 octobre dernier.

Jean COUTU

Pharmacien et homme d'affaires, Jean Coutu est diplômé en pharmacie à l'Université de Montréal. En 1969, Services Farmico, qui deviendra plus tard Le Groupe Jean Coutu, ouvre une première pharmacie à escomptes à Montréal. Cette ouverture s'avère innovante, car c'est la première fois que l'on offre un service de pharmacien accompagné de la vente de produit courants, et ce, avec des heures d'ouverture plus longues. En 1973, le Groupe Jean Coutu ouvre sa première franchise. Quelque neuf ans plus tard, le nombre de franchisés montera à 60 au Québec.

Jean Coutu a été membre de nombreux conseils administratifs au cours de sa carrière, dont Québécor, UAP et Sodisco. Grand humaniste, Jean Coutu met sur pied la Fondation Marcelle et Jean Coutu en 1990 afin de soutenir de nombreux organismes communautaires au Québec et à l'étranger. La Fondation a d'ailleurs sa propre mission, celle de venir en aide aux défavorisés, femmes et enfants ainsi que de lutter contre l'usage de la drogue.

En 2002, Jean Coutu fait un important don à notre faculté qui permettra la construction du Pavillon Jean-Coutu et du Pavillon Marcelle-Coutu. Ceux-ci seront inaugurés en 2005. Outre plusieurs doctorats honorifiques, Jean Coutu se voit décerner plusieurs prix et honneurs au cours de sa carrière, dont le titre d'Officier de l'Ordre du Canada et Officier de l'Ordre national du Québec. Sa contribution à la cause humanitaire à l'international lui vaut le Prix Vélan en 1992.

Denis deBLOIS

Denis deBlois est professeur de pharmacologie à notre Faculté où il enseigne la découverte et le développement du médicament depuis 2008. Il est directeur du programme de Baccalauréat en Sciences biopharmaceutique et du programme de Développement de l'entrepreneuriat en sciences de la vie.

Il a publié plus de 70 articles scientifiques et chapitres de livres sur l'hypertension et les mécanismes de lésions tissulaires. Diplômé de l'American Course on Drug Development and Regulatory Sciences de l'Université de Californie à San Francisco, M. deBlois cumule également plus de 7 ans d'expérience comme consultant scientifique pour l'industrie pharmaceutique au niveau international.

À l'Université de Montréal, il codirige le Groupe de recherche universitaire sur le médicament (GRUM) et est administrateur de la Société canadienne des sciences pharmaceutiques. Il préside le comité scientifique organisateur du Congrès international des sciences pharmaceutiques qui se tiendra à Montréal en 2020 avec la Fédération internationale de pharmacie (FIP).

Simon de DENUS

Simon de Denus a terminé son baccalauréat en pharmacie puis une maitrise en pratique pharmaceutique, option établissement de santé, à l'Université de Montréal. Il a ensuite complété une résidence en pharmacothérapie cardiovasculaire à l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et un Fellowship à University of the Sciences, Philadelphie. Il a finalement obtenu son PhD en sciences pharmaceutiques, à l'Université de Montréal.

Il est professeur titulaire à notre faculté ainsi que pharmacien et chercheur à l'Institut de cardiologie de Montréal (ICM). Il est le titulaire de la Chaire Beaulieu-Saucier de l'Université de Montréal en pharmacogénomique. De plus, il est le Chef de la pharmacothérapie au Centre de Pharmacogénomique Beaulieu-Saucier de l'Université de Montréal.

Les intérêts de recherche de monsieur de Denus se situent principalement dans les secteurs de la pharmacothérapie cardiovasculaire et de la pharmacothérapie personnalisée. Il a contribué à plus de 80 articles dans des journaux scientifiques et plus d'une quinzaine de chapitres de livre.

Thi Kim DO

Née au Vietnam en 1926, Mme Thi Kim Do obtient son diplôme en pharmacie à Paris.

Arrivée au Canada en 1975 en tant que réfugiée politique avec ses 5 enfants, elle ouvre une officine en 1981.

Mme Thi Kim Do a assuré la plus longue présidence de l’Association Pharmaciens Vietnamiens du Québec dès 1988 et fut élue Présidente des Pharmaciens Vietnamiens du monde libre.

C’est elle qui unifia l’APVNQ à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal avec une bourse d’étude, en reconnaissance à la terre d’accueil qu’est le Québec.

Mme Thi Kim Do fut aussi Vice-présidente a l’exécutif, puis Présidente du conseil d’administration de la Communauté Vietnamienne, luttant pour la dignité humaine et les droits de l’homme.

Elle fut également membre influent d’un groupe littéraire, Van Lam Xa. Son talent de poète en vietnamien et en français lui a valu beaucoup d’admiration et ses poèmes sont largement publiés, notamment « sur le bord du Danube » qui a été traduit en plusieurs langues et mis en musique par des pharmaciens.

Marie DUBOIS

Marie Dubois a complété son baccalauréat en pharmacie en 1976 et a ensuite poursuivi ses études au C.H. Royal Victoria, dans le cadre d’une année en pharmacie d’hôpital. Elle a obtenu ce diplôme en 1977. Son parcours professionnel s’est alors dessiné au travers différents secteurs de la pratique communautaire, en établissement de santé, puis en milieu universitaire à notre faculté. Son point de mire durant sa pratique communautaire a toujours été et est encore le patient.  

Marie Dubois provient d’une cohorte qui s’est montrée dynamique et empressée de prendre le virage de la pharmacie clinique. La démarche proactive de notre faculté, arrimée à la vision de l’Ordre des pharmaciens du Québec lui a permis de vivre trois changements majeurs de cursus pour en arriver aux soins pharmaceutiques. Madame Dubois s’est engagée dès lors pour chacun de ces nouveaux programmes à en assurer la promotion auprès des pharmaciens du Québec ainsi qu’à concevoir et mettre en œuvre des stages répondant aux nouveaux objectifs. Cette expérience de supervision d’étudiants en milieu de pratique à la faculté de 1989 à 2013 a consolidé son identité professionnelle.

Pierre DUCHARME

Détenteur d'un baccalauréat ès sciences (1964) et d'une maîtrise ès sciences (1995) de l'Université de Montréal, Pierre Ducharme a exercé tout d'abord en pratique privée (1964-1970), avant de se tourner vers les établissements de santé, notamment comme chef de département de pharmacie à Notre-Dame (1973-1976) et Cité de la santé (1977-1988).

Il a été tour à tour directeur des services professionnels, secrétaire général et adjoint professionnel de l'Ordre des pharmaciens (1988-2007). Secrétaire de l'Association des pharmaciens des établissements de santé de 1982 à 1986, il a été membre de nombreux comités et conseils d'administration, consultant pour plusieurs hôpitaux.

Il a également été rédacteur de normes et de guides de pratique ainsi qu'auteur et conférencier sur des sujets à caractère professionnel et administratif. Il est le récipiendaire de plusieurs distinctions, dont le Prix Louis-Hébert en 2009.

Murray DUCHARME

Professeur associé à notre faculté, M. Murray Ducharme est titulaire d'un baccalauréat en pharmacie et d’un diplôme gradué en pharmacie hospitalière de l'Université de Montréal. Il détient également un doctorat en pharmacie du College of Pharmacy and Allied Health Professions de la Wayne State University (Michigan).

Depuis plus de 25 ans, les recherches de M. Ducharme portent sur le développement scientifique et règlementaire de produits pharmaceutiques, la pharmacométrie, les maladies infectieuses et le métabolisme des médicaments. Il a collaboré à plus de dix milles études cliniques et présenté ses résultats lors de nombreux séminaires et publications scientifiques internationalement.

M. Ducharme enseigne dans les domaines de la pharmacométrie et de la pharmacologie clinique. 

Président et directeur général de Learn and Confirm Inc., M. Ducharme agit comme consultant expert en pharmacologie clinique et dans le developement clinique des médicaments et des biologiques auprès de sociétés pharmaceutiques et d'organismes de règlementation du Canada, des États-Unis, d'Europe et de l’Asie.

Il a été élu « Fellow » par l'American College of Clinical Pharmacy et par l'American College of Clinical Pharmacology.

Ema FERREIRA

Mme Ferreira est détentrice d'un baccalauréat en pharmacie et d'une maitrise en pratique pharmaceutique de l'Université de Montréal et d'un Pharm.D. de 3e cycle en Colombie-Britannique.

Après l'obtention de son Pharm.D., elle a entrepris une formation dans le domaine de la périnatalogie en Colombie-Britannique et en Californie. Elle détient présentement un poste conjoint entre notre faculté et le CHU Ste-Justine dans le cadre de la Chaire Pharmaceutique Famille Louis-Boivin.

Mme Ferreira s'implique activement auprès des soins directs aux femmes enceintes ou qui allaitent et enseigne dans le domaine des soins pharmaceutiques en gynécologie-obstétrique. Elle est l'auteure de plusieurs publications et conférences sur l'utilisation des médicaments durant la grossesse et l'allaitement et la contraception.

Elle est co-éditrice du livre Grossesse et allaitement : guide thérapeutique, paru en 2007 et en 2013 aux Éditions Ste-Justine. Elle est présentement vice-doyenne aux études de premier cycle à notre faculté.

Anne FILLION

Graduée de l'Université de Montréal, Anne Fillion obtient en 1983 un baccalauréat en pharmacie, ainsi qu'une Maîtrise Ès Sciences en pharmacie d'hôpital en 1994.

 

L'Association des pharmaciens d'établissements de santé du Québec lui décerne en 2004 le Prix d'excellence en pratique générale Sabex-A.P.E.S pour son implication professionnelle et ses réalisations dans plusieurs aspects de sa pratique.

Depuis 1996, Anne Fillion agit comme coordonnatrice de l'enseignement à l'Hôpital-du-Sacré-Cœur de Montréal (HSCM). Son implication auprès de la relève et son engagement dans les activités d'enseignement en pharmacie lui ont mérité d'être reconnue en 2013, comme personne d'exception dans le cadre du 40e anniversaire d'affiliation universitaire de l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal pour avoir contribué au rayonnement de l'établissement.

En plus d'être coordonnatrice de l'enseignement, Anne Fillion est chef adjointe au département de pharmacie du CIUSSS du Nord-de-l'Ile-de-Montréal depuis 2015, où elle poursuit son implication dans le développement de nouveaux services de soins pharmaceutiques afin de mettre en place des structures d'accueil d'étudiants.  

Céline FISET

Céline Fiset est professeure titulaire à notre Faculté où elle a occupé le poste de vice-doyenne à la recherche et aux études supérieures de 2015 à 2017.

Elle est également chercheure à l'Institut de cardiologie de Montréal (ICM). Après avoir terminé ses études en pharmacie à l'Université Laval, elle y complète sa maîtrise (1990) et son doctorat (1993) en pharmacologie. Suite à deux formations postdoctorales en électrophysiologie cardiaque réalisées à l’Université de Calgary de 1993 à 1998, elle se joint à la Faculté de pharmacie et à l’ICM.

Depuis le début de sa carrière, elle a dirigé les recherches de plus de 70 étudiants. Ses travaux, financés par les grands organismes subventionnaires, ont conduit à la publication d’une soixantaine d’articles scientifiques sur les mécanismes responsables des arythmies cardiaques. Ses travaux ont notamment contribué à identifier les facteurs responsables des différences entre les sexes dans les arythmies. À terme, ses travaux visent à identifier des stratégies thérapeutiques améliorées et personnalisées pour les arythmies cardiaques.

Jacques GAGNÉ

Jacques Gagné est titulaire d’un B.A., d'un B. Sc. (pharmacie), d’une maîtrise et d’un doctorat en pharmacologie de l’Université de Montréal. Il a été professeur à notre Faculté, dont il a été le doyen de 1982 à 1990.

Très impliqué dans son milieu, il a d’abord été administrateur et vice-président de l’Ordre des pharmaciens du Québec, puis président de l’Association des facultés de pharmacie du Canada, de l'Association des doyens des Facultés de pharmacie du Canada et vice-président co-fondateur de la Conférence internationale des Facultés, Écoles et Institut de pharmacie d'expression française.

Jacques Gagné a mené sa carrière au sein de plusieurs organisations, notamment comme directeur général fondateur de l’Institut de recherche en pharmacie industrielle. Il a également été l’un des fondateurs et le secrétaire-trésorier de PharmaVision Québec, puis directeur général fondateur de la Fondation Frosst pour les soins de santé. Il a présidé le conseil de plusieurs entreprises dont le Fonds d'assurance responsabilité de l'OPQ. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles et scientifiques. Il a participé à l'organisation de congrès nationaux et internationaux et est consultant auprès d’organismes et d’entreprises des secteurs public et privé.

Jacques Gagné est actuellement vice-président du Conseil d’administration de Montréal InVivo.

Yves GARIÉPY

Yves Gariépy complète ses études en pharmacie à l'Université Laval et obtient le statut de licencié en pharmacie à l'été 1965.

Durant sa carrière, il travaille, entre autres, comme pharmacien hospitalier à Baie St-Paul, comme adjoint au registraire du Collège des Pharmaciens et comme pharmacien propriétaire aux Iles de la Madeleine. Il a travaillé à titre de premier chef de département de pharmacie dans quatre hôpitaux et a été pendant douze ans conseiller pharmaceutique au Ministère de la santé et des services sociaux.

Membre du Conseil d'administration de l'Ordre des pharmaciens du Québec pendant plus de dix ans, il a aussi occupé le poste de premier vice-président. Ses recherches sur les activités pharmaceutiques et leur encadrement législatif lui ont valu d'être reconnu en 2007 par l'Association des pharmaciens du Canada comme l'un des 100 pharmaciens qui ont marqué le siècle de l'organisation.

Il enseigne la législation et les politiques de santé à l'Université Laval. Il a donné des conférences dans une vingtaine de pays afin de faire connaître la pratique pharmaceutique du Québec à l'international.

Pierre-Marc GERVAIS

Diplômé du baccalauréat en pharmacie de notre université en 2006, Pierre-Marc Gervais a aussi été dans la première cohorte à compléter le programme passerelle pour l'obtention du titre Pharm. D. en 2017. Il est également titulaire d'un diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion de HEC Montréal (2009) et d'une certification universitaire en gouvernance de sociétés de l'Université Laval (2019).

Il a été propriétaire d'une pharmacie à Montréal de 2008 à 2019. Il est chargé de cours à l'Université de Montréal depuis 2017. Il a été administrateur à l'Ordre des pharmaciens du Québec de 2015 à 2019. Il a entre autres participé à la rédaction des règlements découlant du projet de loi 31.

Depuis 2020, il porte le titre de Directeur - opérations pharmacie à l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires. Sa plus grande fierté est la réalisation avec tous ses collègues de la promotion 2006 d'un fonds qui vient en aide aux étudiants en pharmacie de 1er cycle ayant des besoins financiers, le Fonds Promotion 2006.

Morris GOODMAN

C’est en 1953 que Morris Goodman est diplômé de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal. En mai 2011, Morris Goodman a reçu un doctorat honorifique de l’Université McGill. 

Dès le début de sa carrière, M. Goodman s’est engagé dans le secteur de l’industrie pharmaceutique, fondant sa propre entreprise, Winley-Morris. En 1971, il la vendait à l’International Chemical & Nuclear Corporation (ICN), et est devenu président d’ICN Canada, rôle qu’il conservera jusqu’en 1983. 

C’est à ce moment que M. Goodman fonde Pharmascience avec Ted Wise. À la fois cofondateur et président du conseil, il est à l’origine de la croissance fulgurante de l’entreprise qui, aujourd’hui, figure parmi les quatre plus importants manufacturiers pharmaceutiques génériques au Canada. Monsieur Goodman demeure encore à ce jour pleinement actif dans son rôle.  

Grand philanthrope, Monsieur Goodman finance de nombreux projets à travers sa Fondation Morris & Rosalind Goodman : le Centre intégré d’accidents vasculaires cérébraux de l’Hôpital général Juif de Montréal, l’Agora de notre faculté, le Centre de recherche sur le Cancer Rosalind & Morris Goodman de l’Université McGill, ainsi que le Centre Goodman de Formulation pédiatrique du CHU Ste-Justine. La Fondation Goodman est également un important donateur du Campus MIL de l’UdeM qui accueille désormais la Faculté des arts et sciences. Morris Goodman a consacré sa carrière à créer une différence dans le monde des soins de santé au Canada et dans le monde entier.

Robert GOYER

Diplômé de la promotion 1962, monsieur Robert Goyer a mené une carrière de près de 40 ans à l’Université de Montréal pendant laquelle il a été doyen de la Faculté de pharmacie de 1994 à 2000. Il compte de nombreuses réalisations qui témoignent de son dynamisme et de son esprit avant-gardiste parmi lesquelles nous pouvons mentionner la création de chaires dotées à l’aide de contributions de l’industrie pharmaceutique.
La réalisation dont il est le plus fier est la création d’une équipe de cliniciens-associés constituée de pharmaciens des milieux hospitaliers et communautaires qui acceptent de recevoir une formation afin de mieux superviser et former les étudiants en stage.

Récipiendaire en 1997 du prix Louis-Hébert, décerné par l’Ordre des pharmaciens du Québec, ainsi que du prix Pharmacien de cœur et d’action, de L’actualité pharmaceutique, en 1999, M. Goyer peut, à juste titre, être considéré comme un pharmacien pionnier qui a innové, au service de ses collègues de la Faculté et de la profession.

Claude LAFONTAINE

Pharmacien diplômé de notre faculté en 1956, il est le cofondateur et ancien président du Cercle du doyen.

M. Lafontaine a reçu le Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ). À l’occasion de la remise de son prix, il a été décrit comme un ambassadeur des valeurs d’intégrité, d’indépendance et de professionnalisme du système professionnel québécois et un pharmacien dont la passion pour sa profession ne s’est jamais éteinte, même après 60 ans.

Au cours de sa carrière qui a débuté en 1959, avec l’obtention d’un doctorat en pharmacie de l’Université de Paris, M. Lafontaine a été témoin, mais également acteur de l’histoire de la pharmacie québécoise. Au début de sa carrière, M. Lafontaine contribuait à sa façon à la création du système professionnel québécois puisqu’en 1963, il déposait un mémoire sur la profession pharmaceutique au premier ministre de l’époque, l’honorable Jean Lesage. Ce mémoire a été cité à de nombreuses reprises à la Commission Castonguay-Neveu, qui mena à la création du Code des professions et de l’Office des professions du Québec, en 1972.

Au cours des années 80 et 90, M. Lafontaine a siégé tour à tour comme administrateur et président de l’Ordre des pharmaciens du Québec. Véritable promoteur de la pharmacie clinique avant son temps, il a offert des dizaines de conférences et rédigé de nombreux articles sur le sujet au fil des ans, en plus d’être propriétaire d’une pharmacie orientée sur la clinique entre 1975 et 1995.

M. Lafontaine se fait un devoir de redonner au suivant. La valeur du Fonds du Cercle du doyen s’élève aujourd’hui à plus de 3 millions de dollars. Depuis 2003, le Cercle a appuyé 34 projets de développement et a distribué près de 700 000 $.

Lyne LALONDE

Lyne Lalonde est pharmacienne, épidémiologiste et professeure titulaire à notre faculté. Depuis 2015, elle y assume les fonctions de doyenne. Ses activités de recherche portent sur le développement, la mise en œuvre et l'évaluation de pratiques cliniques avancées en pharmacie communautaire, notamment dans les domaines de la douleur chronique non cancéreuse, l'insuffisance rénale chronique et la prévention cardiovasculaire.

Dans le cadre de ses fonctions décanales, elle a développé et mis en œuvre une planification stratégique en tenant compte des enjeux spécifiques relatifs au monde de la pharma­cie et des sciences pharmaceutiques. Celle-ci comporte cinq objectifs prioritaires : stimuler et soutenir l'essor de la pharmacie, perfectionner les programmes de formation en vue d'en assurer l'efficience et la qualité, faire de la recherche une priorité, positionner de façon stratégique la faculté auprès de la communauté et finalement, créer un milieu de vie sain et collégial qui soutient l'excellence.

Lyne Lalonde a réalisé plusieurs projets importants, tels que l'évaluation des programmes de formation en pharmacie, la création d'un centre de perfectionnement professionnel (Centre FOCUS), l'embauche de dix professeurs de haut calibre, la création d'un bureau d'évaluation et d'amélioration continue des programmes, la refonte du processus d'allocation des fonds philanthropiques et diverses activités visant à optimiser le recrutement d'étudiants aux cycles supérieurs et le financement de la recherche.

Dans le cadre du centenaire de notre faculté, elle a mis sur pied une équipe formée de professeurs, membres du personnel administratif, étudiants et partenaires afin d'élaborer et de réaliser les célébrations.

 

Diane LAMARRE

Détentrice d’une maîtrise en pharmacie, Diane Lamarre est professeure titulaire de clinique à notre faculté. Elle est également pharmacienne propriétaire en Montérégie depuis 1990 où elle met en pratique le concept des soins pharmaceutiques ayant développé, avec son équipe, des services innovateurs en gériatrie, en soins palliatifs et en nouvelles technologies ambulatoires. Engagée en aide humanitaire, elle a accompli plus de 30 missions outremer. De 2007 à 2014, elle a été présidente de Pharmaciens Sans Frontières-Canada.  

Ses talents de communicatrice lui ont permis de totaliser quelques 1 000 interventions en tant que chroniqueuse dans des émissions de divers réseaux. Depuis janvier 2020, elle est analyste politique au réseau TVA nouvelles et agit à titre d’experte santé dans la couverture de la pandémie Covid-19 depuis mars 2020. Diane Lamarre a présenté une centaine de conférences sur les cinq continents.

Madame Lamarre est élue administratrice de l’Ordre des pharmaciens de 1986 à 2003. De 1992 à 2003, elle siégera sur tous les comités en lien avec le partage d’informations et le Dossier Santé Québec. De 2003 à 2009, elle siège au CA du Conseil du médicament du MSSS. De 2009 à 2014, Diane Lamarre est présidente de l’Ordre des pharmaciens du Québec. Elle travaille alors au projet de Loi 41 qui consacrera de nouvelles activités autonomes aux pharmaciens du Québec afin de désengorger le système de santé. Pendant sa présidence, elle a aussi travaillé sur le dossier des pénuries de médicaments et sur la gouvernance. Élue députée à l’Assemblée nationale du Québec pendant 4 ans et demi, elle est porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé, d’accessibilité aux soins et de soutien à domicile (2014-2018). 

Récipiendaire de nombreux prix et distinctions, Diane Lamarre reçoit un doctorat honorifique de l’Université Laval (2010) et en mai 2019, elle est choisie récipiendaire du Prix du Conseil interprofessionnel du Québec.

Manon LAMBERT

Depuis 2005, Manon Lambert assure les fonctions de directrice générale et secrétaire de l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ). Elle est également administratrice de sociétés certifiée. Avant cela, elle a occupé la direction générale de l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (A.P.E.S) pendant 10 ans. De 1986 à 1991, Mme Lambert a pratiqué au sein de départements de pharmacie de plusieurs centres hospitaliers et de 1991 à 1995, elle a occupé le poste de coordonnatrice du Réseau de revue d’utilisation des médicaments.

Manon Lambert est membre de plusieurs comités et groupes de travail, notamment du comité de gouvernance du chantier de pertinence clinique sur l’usage optimal des médicaments et du Conseil canadien des registraires en pharmacie. Elle agit à titre d’administratrice de l’Association nationale des organismes de réglementation de la pharmacie et comme membre de son comité d’audit.  

En 2003, Manon Lambert a été identifiée par L’actualité pharmaceutique comme l’un des dix pharmaciens qui a marqué la dernière décennie. Elle a également été honorée lors du 50e anniversaire de l’A.P.E.S. En 2011, elle recevait un prix de l’Association des diplômés de notre université à l’occasion du 25e anniversaire des diplômés de 1986. En 2013, Mme Lambert a reçu le prix Pharmaciens de cœur et d’Action dans la catégorie Gestionnaire pour ses qualités d’intégrité, d’indépendance professionnelle et ses capacités à mettre en application la réglementation et les normes dans la pratique de la pharmacie. Ses qualités personnelles, sa connaissance du monde pharmaceutique, son leadership et son engagement professionnel contribuent tous à la mission de protection du public de l’OPQ.

Alfred F. LAROSE

Alfred Fervac-Larose est diplômé du baccalauréat de pharmacie de l’Université Laval de Québec en 1908 et devient professeur agrégé de l’École de pharmacie à Montréal dès 1909. Il poursuit sa carrière professorale à l’École de pharmacie devenue Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal, en devenant professeur titulaire en 1942, puis doyen de 1947 à 1960.

M. Larose fut nommé docteur Honoris Causa de l’Université de Montréal en 1950, et président honoraire de Poulenc Limitée en 1963 après en avoir été le président en 1956.

Entouré d’une famille de professeurs et de pharmaciens, Alfred Fervac-Larose était ainsi le gendre du premier doyen de l’École de pharmacie Joseph Contant, il avait pour frères un professeur de la CECM et un pharmacien et fut le père du futur doyen de la Faculté de pharmacie Roger Larose.

Roger LAROSE

Pharmacien diplômé de la Faculté en 1932, il a fait carrière à la fois comme professeur à la Faculté mais aussi dans l’industrie pharmaceutique en intégrant dès 1936 Ciba Compagnie Limitée (devenue par la suite Ciba-Geigy Canada Limitée). Doyen de 1960 à 1965, il devint ensuite vice-recteur à l'administration de l'UdeM de 1969 à 1979. Pendant ce même temps, il occupait divers postes de direction de 1968 à 1982 à Ciba-Geigy Canada Limitée, en tant que président, puis vice-président et président du Conseil d'administration.

Administrateur de divers centres hospitaliers au Québec et de l’Association canadienne des hôpitaux, il est le récipiendaire du George Findlay Stephen’s Award octroyé par cette dernière pour contribution exceptionnelle. Il était également membre correspondant étranger de l’Académie de pharmacie de France et membre honoraire de la Pharmaceutical Society of Great Britain. Monsieur Larose a reçu de nombreuses distinctions dont celle d’officier de l’Ordre du Canada en 1973.

Pas seulement pharmacien, M. Larose fut également président directeur général de l'Orchestre symphonique de Montréal pendant 2 ans, avant de devenir président de I Musici de Montréal de 1984 à 1990, puis président émérite jusqu'à son décès.

Alfred-J. LAURENCE

Alfred-J. Laurence est l’un des fondateurs en 1906 de l’École de pharmacie qui deviendra la Faculté de pharmacie en mai 1942. Il est le premier doyen de la Faculté de pharmacie.

Il restera professeur de pharmacie galénique, chimique et de titrimétrie pendant 42 ans. À une époque où la recherche pharmaceutique en est encore à ses balbutiements, il poursuit des activités de recherche qui l’amènent à publier ses résultats dans le Journal de pharmacie et de chimie de Paris. Il reçoit le titre de docteur en pharmacie de l’Université de Montréal en 1940.

Il exerce sa profession de pharmacien de 1892 jusqu’à 1935, à proximité de l’Université de la rue St-Denis.

 

Claudine LAURIER

Claudine Laurier a complété un baccalauréat en pharmacie et un diplôme en pharmacie d’hôpital. Elle détient également un Ph. D en santé communautaire de notre université. 

D’abord professeure à la Faculté de pharmacie de l’Université Laval, elle joint par la suite les rangs de notre faculté en 1990. Elle y occupe un poste de professeure. Claudie Laurier a assumé les fonctions de Secrétaire de Faculté de 1994 à 1997, puis de 1999 à 2014. Ses responsabilités d’enseignement ont concerné l’usage du médicament ainsi que les politiques et les pratiques qui y sont liées. À cet égard, elle a créé plusieurs cours dans un créneau jusque-là peu exploré.

Ses recherches ont porté sur le processus d’utilisation du médicament et ses conséquences en tirant profit de diverses méthodologies, de l’enquête en population, à l’analyse des banques de données administratives, en passant par l’étude de terrain. Elle a été membre du défunt Conseil du médicament et a présidé son comité scientifique aviseur sur le suivi et l’usage optimal (2004-2010) avant contribué aux comités scientifiques de l’INESSS (2011-2019).

Denise LECLERC

Première femme à porter le titre de doyenne de la Faculté de pharmacie, elle fut en poste de 1990 à 1994.

Bachelière en pharmacie, puis titulaire d'un doctorat de recherche en pharmacie, Mme Leclerc fut professeure à la Faculté de 1966 à 1970. Elle prit ensuite la présidence du tout nouveau Conseil consultatif de pharmacologie du Ministère des affaires sociales du Québec en 1971, où elle contribua notamment à l'implémentation du programme de remboursement des médicaments.

Elle rejoint Santé Canada en 1975 comme directrice du Bureau de la qualité des médicaments et y poursuivra sa carrière à différents postes de direction jusqu'en 1990.

Profondément engagée, elle fut membre de nombreux conseils d'administration tels le Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM) ou l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal, mais aussi présidente de l'Association des doyens des facultés de pharmacie du Canada (AFPC) et membre de nombreux comités consultatifs dans le domaine du médicament.

Récipiendaire du Mérite annuel des Diplômés de l'Université de Montréal en 1977, elle était demeurée très attachée à la Faculté et y revenait régulièrement à l'occasion de divers événements. Femme de tête et de cœur, elle reçut aussi le Prix pour services insignes de l'Association pharmaceutique canadienne en 1990 et fut nominée au titre de Femme de l'année dans le domaine de l'éducation en 1991.

Marc LEFEBVRE

Pharmacien depuis 1988, Marc Lefebvre a complété une maîtrise et un doctorat en Pharmacologie à notre université. Deux ans après avoir travaillé en recherche clinique au sein de grandes compagnies pharmaceutiques, il cofonde en 1995 Algorithme Pharma, une compagnie de recherche contractuelle où il œuvre en tant que Vice-président, Affaires scientifiques et réglementaires jusqu'en 2018.

Tout en bâtissant une réputation enviable à l'international, Algorithme Pharma favorise la formation de plusieurs stagiaires et la création de plusieurs centaines d'emplois dans différents domaines scientifiques et médicaux de la région du Grand Montréal et des États-Unis.

Avec plus de 25 années d'expérience en pharmacologie et en recherche clinique de Phase I-II, M. Lefebvre a donné plusieurs conférences dans différents congrès et auprès des étudiants, principalement à notre faculté. Il s'est aussi impliqué dans divers comités du Grand Montréal afin de mieux défendre l'importance de la recherche clinique. Il a publié plus de 50 abrégés et 25 publications.

Patricia LEFEBVRE

Patricia Lefebvre est diplômée d'un baccalauréat en pharmacie et d'une maîtrise en pratique pharmaceutique et elle détient également le titre de Fellow de l'Ordre des pharmaciens du Québec et de la Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux.

Madame Lefebvre entame sa carrière au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) en tant que pharmacienne en 1985. Au fil des ans, elle est promue coordonnatrice puis chef du Département de pharmacie où son passage est marqué par la fusion réussie des départements de pharmacie des différents hôpitaux du CUSM. Elle a par la suite été nommée à la directrice de la qualité, de l'évaluation, de la performance et de l'éthique et occupe maintenant la fonction de directrice générale adjointe du CUSM. Elle est membre du conseil d'administration de l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux et a été clinicienne associée pour notre Faculté pendant près de 20 ans.

Madame Lefebvre est lauréate du Prix Louis Hébert-2007 décerné par l'Ordre des pharmaciens du Québec pour l'excellence de sa pratique et son importante contribution à la valorisation de sa profession auprès du public, et a reçu en 2010 le Prix du mérite de l'Hôpital général de Montréal pour sa contribution exceptionnelle à l'institution.

Nathalie LETARTE

Nathalie Letarte est pharmacienne en oncologie au Centre hospitalier de l'Université de Montréal et professeur agrégée de clinique à notre Faculté.

Elle a reçu son baccalauréat en pharmacie en 1997 et sa maîtrise en pratique pharmaceutique en 1998 de notre institution. Elle a obtenu sa certification américaine en oncologie (BCOP) en 2007. Elle a complété un fellowship en oncologie à University of Illinois at Chicago en 2008. En 2018, elle a obtenu le Certificat de pratique pharmaceutique en première ligne, le certificat donnant l'équivalence du Pharm.D.

Elle travaille en oncologie depuis 20 ans et participe à de nombreux comités provinciaux et nationaux dont le CEPO, le GEOQ et le PGTM. Elle est co-titulaire de la Chaire Famille Sabourin en Santé des femmes Faculté de Pharmacie-CHUM et responsable du Programme de Pharm. D. à la Faculté de pharmacie de l'Université de Montréal.

Marie LORDKIPANIDZE

Marie Lordkipanidzé a complété ses études en pharmacie en 2004, a poursuivi des études de maîtrise (2006) et doctorat (2010) en sciences pharmaceutiques à notre université, puis a complété des études postdoctorales à l'University of Birmingham, au Royaume-Uni.

Elle s'est distinguée en tant que jeune chercheuse, recevant de nombreux prix et des distinctions nationales et internationales. En 2013, elle a réintégré son alma mater en tant que membre du corps professoral. Marie Lordkipanidzé est professeure agrégée à notre faculté, ainsi que pharmacienne et chercheuse à l'Institut de cardiologie de Montréal (ICM).

Elle préside le comité sur la physiologie plaquettaire de l'International Society on Thrombosis and Haemostasis (ISTH), contribue aux lignes directrices canadiennes sur la pharmacothérapie antiplaquettaire, siège sur les comités éditoriaux de journaux internationaux spécialisés en thrombose et hémostase et est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la physiologie et pharmacologie plaquettaire.

Elle s'implique activement dans l'essor de la prochaine génération de chercheurs au sein du Réseau canadien vasculaire des Instituts de recherche en santé du Canada. Elle a contribué à plus de 80 articles scientifiques, lignes directrices et chapitres de livre, en plus de nombreuses supervisions d'étudiants en pharmacie et aux cycles supérieurs.

Claude MAILHOT

Claude Mailhot est vice-rectrice adjointe à la promotion de la qualité à l’Université de Montréal et professeure titulaire à notre faculté. Diplômée de notre université, elle a complété sa formation par un Doctorat en pharmacie et une résidence en pharmacie clinique à l’Université de l’Utah.

Dr Mailhot a joué un rôle important dans le développement du secteur clinique à notre faculté. À titre de vice-doyenne aux études, elle a notamment piloté la création de programmes de formation continue pour les pharmaciens et les maîtres de stage, la création d’une option communautaire de la maîtrise et la transformation du Baccalauréat en un programme de Pharm.D.

Ses intérêts scientifiques incluent la pharmacothérapie des maladies rhumatismales, discipline qu’elle a enseignée pendant plus de 30 ans. Fondatrice de la Commission d'évaluation de la CIDPHARMEF (Conférence internationale des doyens des facultés de pharmacie d’expression française), dont le mandat vise à assurer la qualité de la formation en pharmacie au sein de la francophonie, Dr Mailhot s’intéresse grandement aux méthodes et à l’impact de l’évaluation de la qualité des programmes d’études.

Récipiendaire de plusieurs prix d’excellence en enseignement, elle a également obtenu le prix Louis-Hébert et le titre de Fellow de l’Ordre des pharmaciens du Québec. L’Université de Picardie Jules Verne lui a décerné un doctorat honoris causa en 2004 pour son rôle de pionnière en pharmacie clinique.

Louise MALLET

Originaire de Shippagan, Louise Mallet est une véritable sommité dans son domaine sur la scène nationale et internationale.

Professeure titulaire de clinique à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal, elle est aussi pharmacienne en gériatrie avec l'équipe de gériatrie à l’urgence au Centre universitaire de santé McGill.

Titulaire d’un baccalauréat en sciences pharmaceutiques de la Dalhousie University, d'une résidence en pharmacie de l'Univerité de l'Alberta, d’un doctorat en pharmacie de la Massachusetts College of Pharmacy and Allied Health Sciences de Boston, elle a par la suite effectué deux années de fellowships en gériatrie au College of Pharmacy de l'University of Georgia aux États-Unis.

Auteure prolifique, elle a coécrit trois livres en gériatrie et signé une trentaine de chapitres dans divers ouvrages. Elle a également rédigé de nombreux articles pour des publications professionnelles. Conférencière recherchée, elle a prononcé plus de 200 conférences et communications scientifiques partout dans le monde.

Parmi les nombreuses distinctions qu’elle a reçues, notons le prix Louis-Hébert, la plus haute distinction de l’Ordre des pharmaciens du Québec, pour son engagement envers sa profession et son rayonnement en 2012; le prix national d’excellence en enseignement de l’Association des facultés de pharmacie du Canada; le prix d’excellence Roger-Leblanc de l’Association des pharmaciens en établissement de santé et un fellow de la European Society of Clinical Pharmacist.

Brigitte MARCHAND

Brigitte Marchand gradue de notre faculté en 1987. Depuis 1997, elle est pharmacienne propriétaire, d’abord à Cowansville, puis à Lachenaie/Terrebonne. Depuis 2009, elle est propriétaire de la clinique Santé Voyage Horizon et+, une clinique offrant des services en vaccination et santé de voyage.

Son implication philanthropique et communautaire lui vaut le Prix Hygie en 2013, prix décerné par l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires. Parmi ses engagements, notons la Fondation Carrefour pour Elle, la Fondation du CSSS du Sud de Lanaudière, le Baluchon Alzheimer et l’Orchestre symphonique de Longueuil. Impliquée dans le Cercle du doyen de notre faculté à partir de 2006, Brigitte Marchand en devient la présidente de 2011 à 2017. D’autre part, elle a participé à plusieurs comités dans le cadre de notre centenaire.

Membre de l’International Society of Travel Medicine (ISTM) depuis 2009, Mme Marchand a été invitée comme conférencière à plusieurs reprises au cours des dernières années dans le domaine de la santé, de la santé du voyage et de l’immunisation. En octobre 2019, elle reçoit le titre de Fellow de l’OPQ pour ses réalisations professionnelles et son engagement communautaire.

Jean-Paul MARSAN

Diplômé de la Faculté de pharmacie en 1958, Monsieur Jean-Paul Marsan est reconnu pour son engagement auprès de son alma mater et son attachement à la profession de pharmacien.

Convaincu que l’interdisciplinarité professionnelle est essentielle dans les soins apportés aux patients, il a créé le prix Hippocrate en 2010 afin d'honorer les professionnels de la santé qui travaillent ensemble.
Grâce à sa forte implication, la Faculté de pharmacie a reçu de la part de Hoechst Marion Roussel Canada un don de 500 000 $ pour la création de la Chaire pharmaceutique sur l’utilisation des médicaments : politiques et résultantes. Il a aussi permis plusieurs autres dons de cette entreprise à la Faculté pour un montant totalisant plus de 200 000 $.

Monsieur Marsan a reçu notamment la médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération canadienne, la médaille de l’Université de Montréal et le titre de Fellow de l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ).

Andrée MATHIEU

Andrée Mathieu œuvre au sein de l'Université de Montréal depuis 1987 et s'est jointe à notre faculté en 1990 en tant que secrétaire de direction au Bureau du Vice-décanat aux études avec Madame Pauline Beaulac et au Vice-décanat aux études supérieures et à la recherche avec Monsieur Albert Adam.

Au fil des différents décanats, elle eut la chance de travailler aux côtés de six autres vice-doyens, puis s'est par la suite dédiée à la recherche et aux études supérieures à titre de technicienne en coordination de travail de bureau. Son travail consiste, entre autres, à veiller au bon cheminement des étudiants, et ce, de leur admission jusqu'à leur diplomation.

Depuis son arrivée à la faculté, elle est fière de compter un peu plus de 400 étudiants diplômés à la maîtrise ainsi qu'au doctorat de 3e cycle dans les programmes en sciences pharmaceutiques. C'est avec plaisir qu'elle côtoie régulièrement certains d'entre eux qui sont présentement professeurs à la faculté et garde également de bons liens avec plusieurs autres diplômés. Enfin, elle a contribué de nombreuses années à la vie sociale de la faculté en participant à l'organisation de plusieurs événements.

Richard MAYRAND

Richard Mayrand travaille depuis plus de trente ans à l'amélioration des soins de santé. Jeune diplômé, il développe déjà ses premiers outils pour faciliter la pratique des pharmaciens œuvrant dans les officines de son père.

Au sein du Groupe Jean Coutu, où il a œuvré pendant vingt-trois ans jusqu'en 2019 à titre de Premier vice-président, Pharmacie et affaires gouvernementales, M. Mayrand continue d'innover et d'appuyer les pharmaciens dans l'exercice de leurs fonctions. Il a, par exemple, instauré un nouveau modèle d'amélioration continue des opérations en pharmacie ainsi que de nombreux outils favorisant la prise en charge de la surveillance de la thérapie médicamenteuse par les pharmaciens communautaires.

Diplômé d'un baccalauréat en pharmacie et d'une maitrise en administration des affaires, M. Mayrand détient également le titre de comptable professionnel agréé (CPA,CGA) et d'administrateur agréé (Adm.A.). Il enseigne depuis 1996 à notre faculté le module de gestion des ressources humaines aux étudiants de 3e année du Pharm.D.

L'Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) a honoré M. Mayrand en lui remettant, en 2011, le prix Louis-Hébert en reconnaissance de sa contribution à l'avancement de la profession, ainsi qu'en lui décernant en 2017, le titre de Fellow. L'Ordre des comptables professionnels agréés et du Québec et l'Ordre des administrateurs agréés du Québec lui ont tous deux également reconnu son mérite en lui accordant, en 2015 et 2008 respectivement, le titre de Fellow.

Jean McEWEN

Crédit photo :
Tess Boudreau

L'un des peintres abstraits les plus influents au Canada, Jean McEwen fut tout d’abord diplômé de la Faculté de pharmacie en 1949.

Déjà passionné d’art et de poésie, il entreprend un voyage en France dès sa diplomation où il rencontrera Jean-Paul Riopelle et Paul-Émile Borduas. De retour au pays en 1953, il se fait embaucher comme représentant par la société pharmaceutique Frosst pour qui il travaillera jusqu’en 1973, équilibrant sa création artistique et sa profession par des aménagements d’horaire accordés par M. Frosst.

Ayant présenté sa première exposition l’année de son diplôme en 1949, il poursuivra sa carrière d’artiste-peintre tout au long de sa vie, dont l’apogée sera dès les années 60 : il devint alors président de l'Association des artistes non-figuratifs de Montréal et son exposition de 1961 à la galerie Walter Moos à Toronto lui apporta la consécration. En 1998, il reçut le Prix Paul-Émile Borduas du gouvernement du Québec, plus haute distinction accordée par le gouvernement dans le domaine des arts visuels.

Pierre MOREAU

Pierre Moreau a obtenu un baccalauréat en pharmacie de l'Université de Montréal en 1988. Après avoir complété ses études supérieures et une formation postdoctorale en Suisse et à Montréal en pharmacologie cardiovasculaire, il a débuté sa carrière académique en 1997 comme professeur adjoint à son alma mater.  

Il a reçu plusieurs subventions importantes et s’est vu remettre plusieurs prix à titre de jeune chercheur. En 2006, il devient professeur titulaire et doyen de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal. Sous son leadership, la Faculté implante le premier doctorat professionnel en pharmacie au Canada, le baccalauréat en sciences biopharmaceutiques et le programme de qualification en pharmacie pour les pharmaciens étrangers.  

En 2014, il devient doyen de la Faculté de pharmacie de l’Université du Koweït pour améliorer la formation professionnelle et contribuer à l’essor de la pharmacie dans ce pays du Moyen-Orient. 

Nevine NESSIM

Névine Nessim œuvre depuis 2008 en tant que conseillère en gestion des études au Baccalauréat en sciences biopharmaceutiques de notre faculté. Un prix d'engagement lui a été décerné par le doyen en 2012 et elle fut récipiendaire du prix « Coup de cœur du recteur 2019, catégorie inspiration » à la suite de son initiative d'organiser un voyage en Égypte avec dix-sept de ses collègues

Originaire du Caire, elle a complété un Baccalauréat en commerce international à l’Université Helwan. Sa soif d’aventures l’a menée à entreprendre par la suite une Maîtrise en gestion de la productivité humaine à la Faculté d’administration de l’Université de Sherbrooke. Son mémoire se consacrait à l'examen des normes internationales ISO 9000 portant sur la gestion de la qualité totale. Après ses études, elle a résidé au Liban où elle y a enseigné des cours en administration à l’École de gestion de franchise française Pigier, en plus de travailler à l’amélioration des processus et à l’informatisation du système académique et logistique.

Son retour au Québec fut marqué par son entrée à la Faculté de pharmacie au sein de laquelle elle se consacre à sa passion pour le soutien et l’encadrement scolaire depuis plus de dix ans.

Huy ONG

Pharmacien diplômé de l'Université de Liège (Belgique), Huy Ong a poursuivi sa formation aux études supérieures avec l'obtention de son Doctorat en pharmacologie de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal en 1979.

Il a entrepris sa carrière académique à notre faculté à titre de professeur adjoint en 1980, puis comme professeur agrégé en 1986 et comme professeur titulaire en 1992.

Dr Huy Ong a joué un rôle majeur dans la restructuration et le développement de la recherche à notre faculté durant ses trois mandats de vice-doyen à la recherche et aux études supérieures de 1994 à 2006. Au terme de son mandat, notre faculté s'est hissée au rang des facultés de pharmacie les plus subventionnées en recherche du Canada.

Les travaux de recherche de Huy Ong en endocrinologie cardiovasculaire, financés par les grands organismes subventionnaires et les partenaires industriels internationaux ont conduit à la publication de plus de 200 articles scientifiques dans les journaux à haut facteur impact avec un h-index de 40 et l'obtention de 5 brevets internationaux.

Son implication dans l'enseignement, la recherche, le rayonnement national et international de la faculté lui ont valu le prix de Pharmacien de cœur et d'action de l'Actualité Pharmaceutique, le prix d'excellence en enseignement en sciences pharmaceutiques des Laboratoires Odan, et le prix Pfizer Research career award décerné par l'Association des facultés de pharmacie du Canada (AFPC). 

Robert-Georges PARADIS

Robert-Georges Paradis est spécialiste dans l'éducation continue des adultes et la formation continue en milieu universitaire. Il fut le responsable au sein de la Faculté de pharmacie du Programme d'études supérieures en développement du médicament de 2003 à 2013 ainsi que le directeur du développement facultaire de 2010 à 2013.

Titulaire d'une maîtrise en histoire de l'Université du Québec à Montréal, d'une formation du Leadership Institute for Continuing Professional Education de l'Université Harvard, et ayant complété des scolarités de Ph.D. à l'Université Northern Illinois, l'Université de Montréal et l'Université Concordia, M. Paradis a commencé sa carrière à l'Université de Montréal en tant que Vice-doyen de la Faculté de l'éducation permanente, poste qu'il occupa de 1984 à 1996, puis de 1997 à 2001 après un passage au vice-rectorat aux études comme adjoint.

Il fut également président du groupe de travail sur la révision de l'offre de francisation du Ministère des communautés culturelles et de l'Immigration, ainsi que le vice-président de Solutions Alto, compagnie spécialisée en évaluation et développement des compétences transversales avant de rejoindre en 2003 la Faculté de pharmacie.

Entre 2013 et 2016, M. Paradis fonde la Société de consultation Compendium-Développement 1@3D. Il effectue alors plusieurs mandats, entre autres à la Faculté de pharmacie, la Faculté de médecine et au Vice-rectorat adjoint à la qualité des programmes de l'UdeM.

Tout au long de sa carrière, M. Paradis fut aussi auteur, co-auteur ou éditeur de plusieurs ouvrages et communications portant sur l'éducation des adultes.

 

Marc PARENT

Marc Parent est pharmacien passionné depuis plus de 35 ans. Il est détenteur d'un baccalauréat en pharmacie, d'un diplôme en pharmacie d'hôpital de notre faculté et d'une maîtrise en pharmacie de l'Université Laval. Il a été le premier Canadien à se voir octroyer un certificat de spécialiste américain en pharmacothérapie en 1991.

Il œuvre en milieu hospitalier au CHU de Québec-Université Laval et en enseignement comme professeur agrégé de clinique à la Faculté de pharmacie de l'Université Laval. Son expertise en pharmacocinétique et en pharmacothérapie l'a naturellement conduit sur les meilleurs choix thérapeutiques à offrir aux patients et particulièrement dans le domaine de la bioéquivalence des différents produits sur le marché.

Sa pratique professionnelle a été reconnue par de nombreux prix, notamment le Prix Roger-Leblanc attribué par l'Association des pharmaciens des établissements de santé pour l'excellence d'une carrière, le Prix Louis-Hébert octroyé par l'Ordre des pharmaciens du Québec. Enfin, il est Fellow de l'Ordre des pharmaciens du Québec depuis 2017. Il a siégé comme membre expert du Comité scientifique de l'évaluation et de l'inscription des médicaments de l'INESSS de 2004 à 2017.

Marc PERREAULT

Passionné par les soins critiques et la recherche, Marc Perreault est professeur titulaire de clinique à notre faculté et pharmacien à l'unité des Soins Intensifs du Centre Universitaire de Santé McGill.

Titulaire d'un baccalauréat en Pharmacie de l'Université de Montréal, d'une résidence complétée à l'Hôpital Saint-Luc et d'un doctorat professionnel de 2e cycle du State University of New York at Buffalo, il a par la suite effectué deux années de recherche en cardiovasculaire à l'Hotel-Dieu de Montréal.

Après un séjour de 7 ans à l'Hôpital Général d'Ottawa à titre de pharmacien spécialiste en soins critiques, il accepte en 2001 un poste de professeur à notre faculté, développe une résidence spécialisée en soins critiques offerte au sein de 2 hôpitaux montréalais pendant plusieurs années et deviendra directeur du programme de Maîtrise en Pharmacothérapie avancée pendant 9 ans.

Il participe activement à former la relève aux soins intensifs autant canadienne qu'au sein de toute la francophonie. Il possède à son actif plusieurs chapitres de livres en soins critiques ainsi que de nombreux articles de recherche sous le thème de la sédation, l'agitation et le délire. Il est Fellow de l'Ordre des Pharmaciens du Québec ainsi que de la Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux et il a reçu le prix d'excellence Roger Leblanc de l'Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec.

Sylvie PERREAULT

Sylvie Perreault a obtenu un baccalauréat en pharmacie en 1984 à notre université, suivi d’un diplôme de pratique en hôpital en 1985. Elle a obtenu une maîtrise en 1988 et un doctorat en 1993 de la Faculté de médecine de notre université. En 1998, elle termine ses études postdoctorales en pharmacoéconomie et pharmacoépidémiologie à l’Université McGill. Elle a obtenu un poste de chercheuse à notre faculté en 1999, de professeure adjointe en 2001, de professeure agrégée en 2005 et de professeure titulaire en 2010. 

Dre Perreault a été un membre expert en pharmacologie, pharmacoépidémiologie et pharmacoéconomie au Conseil Consultatif de Pharmacologie du Québec (1996-2003), du Conseil du Médicament (CM) (2003-2006) et un membre expert ad hoc à l’INESSS (2011- 2017). Elle a été administratrice au CM de 2003 à 2006. Elle a été conseillère scientifique au FRQS (2011-2019).  

Ses intérêts de recherche sont dans le domaine de la pharmacoépidémiologie et de la pharmacoéconomie du traitement de l’ostéoporose et de la maladie cardiovasculaire. Reconnue à l’échelle internationale pour ses recherches sur l’usage optimal des médicaments et de rapports bénéfice/risque des médicaments, elle a publié plus de 150 articles.  

Sylvie Perreault a reçu plusieurs distinctions pour ses activités de recherche, incluant la bourse de chercheur national du FRQS. Elle est membre de plusieurs sociétés de recherche et de comités de révision de subvention. Elle est membre du comité directeur du Réseau Québécois de Recherche sur le Médicament.

Chantal PHARAND

Titulaire d'un baccalauréat en pharmacie de l'Université de Montréal, Chantal Pharand a obtenu son doctorat du Philadelphia College of Pharmacy and Science et a complété sa formation par des études postdoctorales en pharmacothérapie cardiovasculaire au Hartford Hospital (Connecticut) et en pharmacologie cardiovasculaire à l'Université de Montréal / Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal.

Elle a développé les services pharmaceutiques à l'unité coronarienne et à la Clinique de réduction des facteurs de risque cardiovasculaire de l'Hôpital de Sacré-Cœur de Montréal et a concurremment été professeure adjointe en pharmacie à l'Université de Montréal, puis, subséquemment, professeur agrégée, vice-doyenne aux études, professeure titulaire, et doyenne intérimaire de la Faculté de pharmacie, avant de devenir vice-rectrice adjointe aux affaires étudiantes et à la réussite.

Scientifique de haut rang, elle est une chercheuse et auteure reconnue par ses pairs, en plus d'avoir remporté deux prix d'excellence en enseignement de l'Université de Montréal, et d'être nommée Fellow de l'Ordre des pharmaciens du Québec. Elle a, par ailleurs, présidé le Conseil canadien d'agrément des programmes de pharmacie.

Marie PINEAU

Diplômée de l’Université de Montréal (baccalauréat en pharmacie et maîtrise en pharmacie d’hôpital), Marie Pineau a su marquer les esprits par son engagement envers la profession de pharmacien et le secteur de la pharmacie.

Au cours de sa carrière, elle a été membre du conseil du médicament du Québec pendant plus de dix ans et a également occupé plusieurs fonctions à l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ), notamment en tant que membre et présidente du comité conjoint OPQ-Collège des médecins du Québec, membre du conseil d’administration et première vice-présidente du comité administratif de l’Ordre.

Elle a été auteure ou coauteure de plus d’une quarantaine de publications dans les domaines de la pharmacie.

Marie Pineau se distingue aussi par le rôle qu’elle a exercé lorsqu’elle a présidé le comité sur l’organisation de la pratique de l’Ordre, dont le rapport a été à la base du projet de loi modifiant la Loi sur la pharmacie (Loi 41).

Pierre ROBERT

Promu bachelier en pharmacie de l’Université de Montréal en 1961, Pierre Robert obtient sa licence l’année suivante pour ensuite poursuivre sa formation universitaire et devenir titulaire de cinq certificats d’études supérieures, dont un en dermopharmacie. Il entame sa carrière en tant que directeur de la recherche et du développement chez Desbergers Ltée, puis devient, en 1968, coordonnateur des activités professionnelles et directeur de la section « Éducation continue » de l’Ordre des Pharmaciens du Québec.

En 1972, il devient le premier secrétaire de l’OPQ. À compter de cette même année, il enseigne la dermopharmacie à notre Faculté. D’abord chargé de cours, il devient professeur adjoint, puis professeur agrégé en 1980. Il est par la suite nommé professeur titulaire en 1988. Il publie Dermopharmacologie clinique (1985), en plus de c et de collaborer à de nombreuses publications scientifiques. En 1990, le professeur Robert reçoit le prix Louis-Hébert de l’OPQ pour l’excellence de sa pratique, sa participation importante à l’avancement de la profession et sa contribution exceptionnelle à la pharmacie.

Yves ROSCONI

M. Rosconi est diplômé d'un baccalauréat en pharmacie de l’Université de Montréal en 1977 puis d’un MBA de HEC Montréal en 1983. Il a débuté sa carrière professionnelle en tant que pharmacien au service de production aux Laboratoires Abbott à Montréal, avant de rejoindre Rhône-Poulenc (aujourd’hui Sanofi) en 1978. En 1992, il devient vice-président en charge de bâtir le service de relations gouvernementales et d’accès aux marchés pour Rhône-Poulenc, et deviendra Président-directeur général de la compagnie en 1997.

En 1998, Yves rejoint les Laboratoires Aeterna, société de biotechnologie, à Québec pour devenir vice-président et chef des opérations et y diriger les équipes de recherche, d’affaires règlementaires et de développement des affaires. En 2001, il joint Aventis à Paris où il dirigea le développement des affaires en Afrique et au Moyen Orient. Il participa notamment à l’élaboration de programmes humanitaires dans ces zones géographiques dont un en Afrique du Sud avec M. Nelson Mandela contre la tuberculose.

En 2004, M. Rosconi revient au Canada et devient président et chef de la direction de Theratechnologies. 

Depuis 2010, Yves se concentre désormais sur ses différents mandats d’administrateur de conseils d’administration de sociétés, telles la société japonaise, Otsuka Pharma Canada, ou Laurent Pharma. Il siège également au Comité consultatif du Centre de formulations pédiatriques du CHU Ste-Justine.

Ayant exercé une influence considérable dans le monde biopharmaceutique, M. Rosconi reçut un Doctorat Honoris Causa de l’Université de Montréal en 2013.

Georges ROY

Georges Roy complète son baccalauréat à notre Faculté en 1958 et sa maîtrise en 1960. Il est pharmacien en industrie jusqu’en 1966, où il devient pharmacien propriétaire à Sainte-Anne-de-Bellevue. Secrétaire de l'Ordre des pharmaciens en 1976 et délégué au CIQ, il est élu à l'exécutif et trésorier. Il participe à un comité de réflexion qui publie un document de consultation en 1978 intitulé L’avenir du professionnalisme au Québec. De 2001 à 2017, M. Roy est pharmacien communautaire à Saint-Lambert. 

Au courant de ses activités professionnelles, il assume plusieurs rôles, tels qu’administrateur et secrétaire de l'exécutif de l'AQPP, secrétaire du comité de négociation avec la RAMQ pour la création de l'assurance-médicaments, membre du comité qui adopte le premier symbole graphique de la pharmacie. En tant que rédacteur en chef de Québec Pharmacie en 1973, il dénonce Merrell-Dow, le fabricant de la thalidomide, un médicament qui avait causé des malformations congénitales chez vingt-cinq enfants québécois et dont il ne reconnaissait pas la responsabilité. Il obtient justice du fabricant après une campagne intensive, appuyée par les membres de l'AQPP.

M. Roy est administrateur représentant des pharmaciens québécois au Conseil d'administration de l'Association des pharmaciens canadiens en 1980, président national en 1985-1986 et membre honoraire à vie en 1992. En 1985, il est secrétaire du Comité d'accueil du 45e Congrès international des sciences pharmaceutiques de la Fédération Internationale Pharmaceutique au Palais des congrès de Montréal. De 1993 à 2017, il est nommé administrateur par l'Office des professions dans 4 corporations professionnelles québécoises. Prix Louis-Hébert en 1992, Fellow de l'OPQ dès sa première sélection en 2017.

Myrella Roy

Myrella Roy a obtenu un baccalauréat de science en pharmacie, un diplôme en pharmacie d'hôpital de l'Université de Montréal et un doctorat en pharmacie de l'Université de Cincinnati en Ohio. Elle a occupé des postes de professeure à l'Université de Montréal, à l'Université Laval et à l'Université Claude Bernard (Lyon, France).

Elle travaille à l'Hôpital d'Ottawa durant 17 ans comme gestionnaire de la pharmacie et clinicienne, pour ensuite servir en tant que directrice générale de la Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux (SCPH) de 2003 à 2018. En 1999-2000, Mme Roy a œuvré pour l'organisme Pharmaciens sans frontières en Albanie. Elle est la présidente fondatrice du Collège canadien de pharmacie clinique (CCPC), une section de l'American College of Clinical Pharmacy (ACCP).

En outre, elle a collaboré à la revue Québec Pharmacie en qualité de rédactrice adjointe. Myrella Roy a remporté le Prix littéraire de Québec Pharmacie, le Prix pour service méritoire du CCPC, le Prix pour service distingué de la SCPH et le Prix Robert J. DeSalvo pour les diplômés émérites du Collège de pharmacie James L. Winkle de l'Université de Cincinnati. Elle bénéficie du titre de Fellow de l'ACCP, ainsi que de membre honoraire de l'American Society of Health-System Pharmacists et de l'Asociación Mexicana de Farmacéuticos de Hospital.

Nicolas ST-ONGE

Diplômé de notre faculté en 2019, Nicolas St-Onge s’est activement impliqué tout au long de son parcours universitaire. D’abord à titre de responsable des affaires académiques puis à titre de président de l’association étudiante (AÉPUM), il participe à l’organisation de plusieurs colloques d’envergure et à la réalisation de vidéos afin de promouvoir le rôle du pharmacien. Il travaille notamment sur l’amélioration du programme de Doctorat de premier cycle en pharmacie. Ses objectifs : faire avancer la condition étudiante et faire rayonner la profession de pharmacien.

En 2017, M. St-Onge s’implique également en tant que coordonnateur aux affaires académiques de premier cycle au sein de la Fédération des associations étudiantes du campus de l’Université de Montréal (FAÉCUM), fédération représentant plus de 44 000 étudiants. Il travaille notamment à défendre les droits étudiants et promouvoir la santé mentale de la communauté étudiante.

M. St-Onge poursuit actuellement ses études aux cycles supérieurs en complétant une maîtrise en gestion de l’innovation avec laquelle il compte poursuivre ses efforts visant à l’amélioration de la profession.

Jean-Guy SABOURIN

Jean-Guy Sabourin fut un professionnel du développement du médicament. Il fonda la société Technilab Pharma Inc. en 1974, basée à Mirabel et spécialisée dans le développement de médicaments génériques. Après plusieurs décennies d’expansion, la société devint l’un des plus importants fabricants de médicaments génériques au Canada. Technilab Pharma fut ensuite intégrée dans le groupe Ratiopharm 2002 avant d’être revendue à Teva Pharmaceutical Industries en 2010.

M. Sabourin fut surtout un très généreux donateur grâce à qui la Chaire pharmaceutique Famille Jean-Guy Sabourin en santé des femmes a pu être créée en 2011 par le doyen Pierre Moreau, qui affirmait lors de son inauguration : « M. Sabourin a voulu doter la Faculté de pharmacie de cette Chaire pour deux raisons majeures […]. Tout d'abord, parce qu'il pensait que c'est un devoir des gens d'affaires francophones qui ont réussi d'appuyer la recherche universitaire. Ensuite, il a choisi le thème de la santé des femmes, car a il a toujours considéré que sa réussite, il la devait en grande partie aux femmes de sa vie. »

Romano SALVADOR

En 1954, il devient bachelier en pharmacie et en 1956, diplômé de maîtrise en biochimie de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal. En 1959, il obtient son Ph. D. en chimie thérapeutique de la Purdue University en Indiana (États-Unis). De retour au Québec en 1959, il devient professeur à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal. En 1965, il est nommé secrétaire de la Faculté de pharmacie en plus de ses tâches d’enseignement et de recherche. Le Dr Salvador a été vice-doyen de la Faculté de pharmacie de 1970 à 1976.

Dr Salvador a obtenu différents octrois de recherches entre autres, du Conseil de recherche médicale du Canada, de la Société de recherche sur le cancer inc. de Montréal ainsi que plusieurs octrois industriels. Il a obtenu des brevets en 1990, 1991 et 1996 pour la découverte d’un médicament anti-agressif et anxiolytique identifié sous le sigle CMS-500. Il a publié une trentaine d’articles scientifiques. Il a aussi dirigé 12 maîtrises es sciences, en plus de la direction de 6 étudiants doctorants. Dr Salvador s’est également intéressé dès les années 80 aux principes actifs des plantes médicinales. Durant sa carrière, sa passion et sa rigueur lui ont valu plusieurs mentions officielles de reconnaissances tant au niveau de ses pairs que de la part de ses étudiants.

Michel SAUCIER

Michel Saucier obtient un B.Sc en pharmacie en 1964 à notre faculté et une licence de l’ordre des pharmaciens du Québec en 1965. En 1966 et 1970, il obtient respectivement un M.Sc en chimie médicinale et un Ph.D en chimie médicinale à notre faculté, sous la direction du Dr Romano Salvador. L’année suivante, il complète sa formation par un stage post doctoral à l’Université d’Ottawa avec le Dr Bernard Belleau. 

Michel Saucier a débuté sa carrière en 1972, dans l’industrie pharmaceutique chez Laboratoire Bristol du Canada à Candiac en chimie médicinale. Dès 1975, il est nommé chargé de cours à notre faculté, poste qu’il occupera jusqu’en 1990. 

M. Saucier poursuit sa carrière dans l’industrie chez Hoffman Laroche Ltée (1974 à 1977), avant de se joindre à Sabex inc. en 1977 à titre de directeur scientifique. Il y concrétise la vocation de l’entreprise à titre de fabriquant de produits stériles injectables de petit volume à Boucherville. En 1996, il devient l’actionnaire majoritaire de Sabex inc., qui connaitra une croissance impressionnante et deviendra le plus important fournisseur d’injectables de petit volume des hôpitaux canadiens. 

Michel Saucier et son épouse la Dre Gisèle Beaulieu (diplômée en médecine dentaire à l’UdeM 1971) sont très impliqués dans des causes philanthropiques reliées aux sciences de la santé, des arts et de l’environnement. En 2010, ils sont lauréats de l’Ordre du Mérite des diplômés de l’Université de Montréal et en 2019, ils reçoivent la première Édition du prix Jean Coutu - diplômé philanthrope de l’Université de Montréal.

Karina SAVOIE

Karina Savoie a obtenu son Pharm. D. de notre faculté en 2016. Malgré son début de carrière récent, elle a déjà parcouru un long chemin. Elle pratique actuellement comme pharmacienne-chef en milieu communautaire, comme pharmacienne en groupe de médecine familiale (GMF) et représente les intérêts régionaux des pharmaciens des Laurentides en siégeant au CRSP.

Dès le début de son parcours étudiant, Mme Savoie s'est impliquée auprès de l'Association des étudiants en pharmacie de l'Université de Montréal. Avec la mise sur pied du Comité des étudiants engagés envers la pratique de la pharmacie (CEPPUM) et une apparition en commission parlementaire pour défendre l'intérêt des pharmaciens face au projet de Loi 28, elle a ainsi développé son engagement professionnel.

Aujourd'hui, Karina Savoie poursuit son engagement à l'avancement et à la fierté de la profession de pharmacien à titre de présidente de l'Association professionnelle des pharmaciens salariés du Québec (APPSQ).

 

Michelle SAVOIE

Michelle Savoie est professeure de formation pratique agrégée à notre faculté, présidente-directrice générale du Regroupement en soins de santé personnalisés au Québec et présidente, Consilio Manuque. Comptant près de 30 ans d’expérience dans le domaine de la santé et dans le secteur pharmaceutique, elle a occupé des postes stratégiques dans des sociétés pharmaceutiques, dont Schering Canada, Eli Lilly Canada et Bristol-Myers Squibb.  

Nommée directrice générale de Montréal InVivo, Michelle Savoie y occupe ensuite la fonction de présidente-directrice générale jusqu’en 2015. Elle siège activement aux conseils d’administration de adMare BioInnovations, du Congrès international sur les soins de santé personnalisés, du Regroupement en soins de santé personnalisés au Québec et du Comité d’investissement – Innovation et Capital de risque du Fonds de solidarité FTQ. Michelle Savoie a participé activement à la création du Consortium québécois sur la découverte du médicament, de la Stratégie en soins de santé personnalisés, de NEOMED ainsi que de la création du créneau sur la recherche clinique précoce dans le Grand Montréal. Elle enseigne aussi des cours portant sur le développement du médicament, le remboursement et les politiques publiques en santé. 

Bachelière en biochimie de l’Université Laval, Mme Savoie détient trois maîtrises, dont un MBA de l’Université d’Ottawa, une maîtrise en santé publique de la Boston University et une maîtrise en droit et politique santé de l’Université de Sherbrooke. Elle possède également un doctorat en sciences biomédicales de l’Université de Montréal et est un administrateur accrédité (IAS.A.) de l’Institut des administrateurs de sociétés.

Clara SCATTOLIN

Clara Scattolin a obtenu son baccalauréat en sciences biopharmaceutiques en 2019. Forte d'un puissant sentiment d'appartenance à son programme, Mme Scattolin continue de s'impliquer à ce jour.

Durant ses études universitaires, elle participe à différents projets. Parmi ceux-ci, elle a été Présidente de l'association étudiante, Présidente des activités d'accueil du programme, membre du Comité Ça va?, membre du comité d'auto-évaluation, fondatrice d'un programme de parrainage et fondatrice d'une équipe de vélo pour soulever le défi d'un 48H de vélo. Ces différentes implications lui ont fait découvrir une vraie passion pour la gestion.

Ainsi, Clara Scattolin poursuit aujourd'hui ses études au DESS - profil administration des affaires à HEC Montréal. Elle aspire à  faire une différence dans le domaine de la gestion pharmaceutique.  

Mireille E. SCHNITZER

Mireille Schnitzer est une statisticienne et professeure agrégée de biostatistique à notre faculté et à l'École de santé publique de l'Université de Montréal. Elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l'inférence causale et l'apprentissage automatique en sciences de la santé.

Diplômée de l'Université McGill (MSc Statistique 2009, PhD Biostatistique 2013), elle a également entrepris des recherches à l'Université de Californie à Berkeley, à l'Université de Pennsylvanie et au Harvard T.H. Chan School of Public Health, ce dernier en tant que chercheuse postdoctorale.

Elle détient des subventions du CRSNG et des IRSC pour soutenir ses travaux méthodologiques et appliqués en recherche en santé. Les intérêts actuels de Mireille Schnitzer concernent la théorie et la méthodologie de l'inférence causale, en mettant l'accent sur l'estimation efficace semi-paramétrique pour des analyses de données longitudinales ou de survie, l'apprentissage automatique, la méta-analyse et les domaines d'application de la pharmaco-épidémiologie et de la santé publique.

François SCHUBERT

Détenteur d'un B.Pharm et M.Sc. en pharmacie d'hôpital, François Schubert a été nommé le plus jeune pharmacien-chef en 1976 à l'hôpital Royal Victoria jusqu'en 1989. 

Il a continué sa carrière en industrie pharmaceutique au Canada puis à l'international (1989-2001) où il fut le vice-président mondial chez GW et GSK. Il a complété sa carrière professionnelle à titre de directeur général et chef des opérations à l'Institut de Recherche du CUSM (2007-2015).

M. Schubert est reconnu comme un leader innovateur dans ses divers milieux de pratique. Notamment, il a développé le concept des pharmacies satellites et des services pharmaceutiques spécialisés en milieu hospitalier et la pharmacoéconomie en milieu bio-pharmaceutique.

Il a été fort impliqué au sein de la profession en assumant divers postes au sein d'organisations pharmaceutiques dont président de l'APES, APhC et vice-président OPQ et FIP. Cet engagement professionnel a été reconnu par de nombreux prix dont Louis Hébert, prix du Mérite APhC et Rx&D, Fellow de ASHP, ASCP, CSHP et OPQ en plus de membre de l'Ordre du Canada.

Marc J. SERVANT

Marc Servant a obtenu un baccalauréat en microbiologie de l'Université de Sherbrooke (1992), a ensuite poursuivi des études graduées en pharmacologie (M.Sc., U. Sherbrooke 1994 ; Ph.D., UdeM 1998) et a terminé une formation postdoctorale en immunologie à l'Université McGill. Il s'est joint à la Faculté de pharmacie de l'Université de Montréal en 2002.

Professeur titulaire et récipiendaire d'une Chaire de Recherche du Canada sur la signalisation des réactions inflammatoires, son groupe de recherche étudie des protéines spécifiques (kinases et ubiquitine ligases) qui contrôlent des réponses inflammatoires chroniques retrouvées dans les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Ses travaux de recherche sont appuyés par les Instituts de Recherche en Santé du Canada, la Fondation des Maladies du Cœur du Canada et la Société de la Recherche sur le Cancer. Il fut récemment récompensé par la Fondation des Maladies du Cœur (Prix RBC Banque Royale 2016) pour ses travaux portant sur le développement des anévrismes aortiques. Il est l'auteur de plus de 50 articles scientifiques.

Madeleine SERVIER-TREMBLAY


Crédit : Amélie Philibert

En 1954, Madeleine Tremblay suit une formation en pharmacie à notre faculté et obtient par la suite un doctorat en toxicologie industrielle à l’Université de Paris V-René Descartes en 1957.  

Elle entame sa carrière aux laboratoires Servier où elle occupera plusieurs postes au fil des ans : Chef de laboratoire de la division contrôle et visas (1959 à 1963), Directrice de l’international (1964-74), Directrice général et scientifique international, Vice-présidente internationale et Membre du directoire des laboratoires Servier (1974-1998), Présidente-fondatrice de Servier Amérique (1981-1998), Présidente du Collège international de recherche Servier (depuis 1998), Conseillère (1977-98), puis Conseillère honoraire du Commerce extérieur de la France (depuis 1998), Membre de la Fédération internationale pharmaceutique, de l’American Nephrology Association, de la National Kidney Foundation, de la Chambre de commerce France-Amérique et Amérique latine, de la Chambre de commerce France-Canada. Depuis 2014, elle est ambassadrice de l’Université de Montréal.  

Madeleine Tremblay-Servier a reçu plusieurs honneurs dont le titre d’officière de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite. Du côté de ses centres d’intérêt, Mme Tremblay-Servier est membre du Cercle de l’union interalliée du Mount Stephen Club (Montréal).

Gérard SIROIS

Professeur titulaire, Gérard Sirois était un diplômé du Baccalauréat de pharmacie, en 1960, avant de poursuivre ses études à l’Université Purdue où il obtint une maitrise (M. Sc.) puis un doctorat (Ph. D.) en sciences pharmaceutiques en 1965.

Intégré au corps professoral de la Faculté dès 1964, Gérard Sirois parcourt les étapes normales d'une carrière professorale passant au rang de professeur agrégé en 1971 puis à celui de professeur titulaire en 1976.

Son enseignement et ses recherches en pharmaco-cinétique et en chimie physique pharmaceutique lui attirent plusieurs étudiants dont quelques-uns qu'il conduit au doctorat. Homme plutôt effacé, il n'en réussit pas moins à exercer une importante influence tant à la Faculté qu'à l'extérieur. Il rédigea pendant de nombreuses années des chroniques sur les Principes biopharmaceutiques et Paramètres pharmacocinétiques de 1969 à 1973, parues dans Québec pharmacie. Il siégea aussi au Comité de recherches en sciences pharmaceutiques du Conseil de recherches médicales du Canada.

John STAGG

John Stagg est professeur agrégé à notre faculté et chercheur de l'axe cancer du Centre de Recherche du Centre Hospitalier de l'Université de Montréal depuis août 2010. Le Dr Stagg a obtenu son doctorat en médecine expérimentale à l'Université McGill en 2005 et a poursuivi son perfectionnement postdoctoral en immuno-oncologie au Peter MacCallum Cancer Centre à Melbourne en Australie de 2005 à 2010, sous la direction du professeur Mark Smyth.

Ses travaux ont permis, entre autres, d'identifier l'axe CD73-adénosine comme nouvelle cible thérapeutique en oncologie, menant au développement de nombreuses thérapies ciblées anti-adénosinergiques présentement en essais cliniques.

John Stagg est chercheur-boursier FRQS et des Instituts de recherche en santé du Canada et co-titulaire de la Chaire pharmaceutique Jean-Guy Sabourin en santé des femmes de notre faculté. Le laboratoire du Dr Stagg bénéficie du soutien de plusieurs organismes subventionnaires, dont les Instituts de recherche en santé du Canada, la fondation Terry Fox et la Société canadienne du cancer.

Mario TANGUAY

Mario Tanguay détient un baccalauréat en pharmacie ainsi qu'un doctorat en pharmacologie de l'Université de Montréal. M. Tanguay a plus de vingt ans d'expérience en développement du médicament et en pharmacologie clinique.

Il est vice-président, développement clinique, chez Syneos Health, et professeur associé à la Faculté de pharmacie de l'Université de Montréal. Il a précédemment occupé diverses fonctions de gestion aux affaires scientifiques & réglementaires et en recherche clinique dans des entreprises de recherche contractuelles et pharmaceutiques.

En parallèle à sa carrière industrielle, M. Tanguay a collaboré durant les quinze dernières années au programme de développement du médicament de la Faculté de pharmacie, en participant à divers comités et cours, et via la supervision d'étudiants de maîtrise. Il a de plus publié près d'une centaine d'articles et résumés scientifiques au cours de sa carrière.

Cara TANNENBAUM

La docteure Cara Tannenbaum est professeure à la Faculté de médecine et la Faculté de pharmacie où elle est titulaire de la Chaire pharmaceutique Michel-Saucier en santé et vieillissement depuis 2008.

Elle a été nommée Conseillère ministérielle à Santé Canada en 2019 et Directrice scientifique de l'Institut de la Santé des femmes et des hommes des Instituts de Recherche en Santé du Canada en 2015.

Elle a mené des études de pointe sur la déprescription, lesquelles ont fait l'objet de beaucoup d'attention médiatique. Elle a lancé le Réseau canadien pour la déprescription et rend des outils disponibles aux patients et leurs familles, les professionels de santé et décideurs afin de promouvoir la saine gestion des médicaments

Rashad TAWASHI

Rashad Tawashi étudie à l'Université de Bâle (Suisse) en 1960 en sciences pharmaceutiques. Il devient par la suite professeur à notre faculté de 1967 à 1997. Durant ces 30 ans, il a, entre autres, joué un rôle actif dans la recherche et dans l'administration. Il fut vice-doyen de 1982 à 1986.

À sa retraite en 1998, il se voit décerner le titre de professeur émérite. M. Tawashi a été l'un des principaux acteurs du développement de la pharmacie industrielle à notre faculté. Conférencier et professeur invité au niveau international, il a publié de nombreux articles scientifiques dans le domaine de la biominéralisation et des nouvelles formes de libération des médicaments. Il a aussi travaillé sur les fractals et la géométrie des solides dans les formes pharmaceutiques.

M. Tawashi a été président de l'Association des facultés de pharmacie du Canada et l'un des fondateurs des Conférences pharmaceutiques de Montréal. Il a siégé au comité de lecture de plusieurs revues internationales. Il est Fellow de l'American Association of Pharmaceutical Scientists.  

Jean THIFFAULT

Jean Thiffault est détenteur d'une maîtrise en pharmacocinétique de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal. Pharmacien depuis 1991, il a été pharmacien propriétaire de 1995 à 2020. Après avoir participé aux premiers comités cliniques supportant la création du DSQ, il siège trois ans comme administrateur à l'Ordre des Pharmaciens du Québec où il a, entre autres, travaillé sur le dossier de la loi 41.

En 2012, il a été élu président de l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires, poste qu'il a occupé jusqu'en 2019. M. Thiffault est également administrateur de société certifié (A.S.C.), ayant complété le programme de certification universitaire en gouvernance de société du Collège des administrateurs de sociétés de l'Université Laval en 2013.

Depuis janvier 2020, il occupe le poste de Directeur-principal des relations gouvernementales et réglementaires à la division pharmaceutique de Métro, qui regroupe les réseaux de pharmacies Jean Coutu et Brunet. De par ses nombreuses implications professionnelles, M. Thiffault a travaillé tout au long de sa carrière à faire avancer la profession et à bâtir des alliances avec tous les acteurs du milieu de la pharmacie ainsi qu'avec les autres professionnels du réseau de la santé.

Jérémie TREMBLAY

Après avoir complété son cours classique au Séminaire de Chicoutimi en 1952, Jérémie Tremblay poursuivit ses études à Montréal où il décrocha son diplôme de pharmacien en 1956.

D'abord représentant d'une compagnie pharmaceutique auprès des médecins du Saguenay, puis propriétaire de sa pharmacie pendant quelque temps, il revint à la Faculté pour satisfaire son désir ardent de compléter des études doctorales sous la direction du professeur André Archambault. Le Ph. D. qu'il obtint en 1964 fut le premier décerné à un étudiant en biochimie pharmacodynamique et clinique.

Devenu professeur à la Faculté l'année même, il le demeurera jusqu'à sa retraite en 1983, il occupa aussi le poste de doyen de 1968 à 1970.

Jacques TURGEON

Titulaire d'un doctorat en pharmacie de l'Université Laval et d'un postdoctorat en pharmacologie clinique de la Vanderbilt University de Nashville, il a notamment occupé le poste de responsable de la recherche à l'Institut de cardiologie de l'Hôpital Laval (1991 à 1998). En tant que doyen de la Faculté de pharmacie à l'Université de Montréal (2000 à 2005), il a dirigé la création de deux programmes : le doctorat de premier cycle en pharmacie (une première au Canada) et le baccalauréat en sciences biopharmaceutiques.

Tout en supervisant magistralement la construction des pavillons Marcelle-Coutu et Jean-Coutu, il a occupé le poste de vice-recteur à la recherche de l'Université de Montréal de 2005 à 2007. En tant que directeur du Centre de recherche du CHUM, puis directeur général du CHUM, il a participé à la création d'InterMed, un outil essentiel dans l'analyse thérapeutique en pharmacie communautaire.

Il est le récipiendaire de nombreux prix, dont Louis-Hébert et Excellence en enseignement.

De plus, Jacques Turgeon a reçu la mention de « professeur émérite ». Cette nomination souligne sa contribution exceptionnelle à la recherche, à l'enseignement, au rayonnement et au développement de notre institution.

Linda VAILLANT

Linda Vaillant occupe le poste de directrice générale de l'Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec (A.P.E.S.) depuis novembre 2005. Elle a mis en place plusieurs projets de développement de la pratique de la pharmacie en établissement de santé en plus d'avoir contribué au rayonnement des pharmaciens d'établissements.

De 1998 à 2005, Mme Vaillant a été chef du département de pharmacie de l'Institut de Cardiologie de Montréal. Elle avait auparavant travaillé comme pharmacienne au sein du réseau McGill (Hôpital Royal Victoria), de 1990 à 1998, principalement en oncologie et en néonatologie.

Linda Vaillant est diplômée de notre faculté où elle a effectué un baccalauréat en pharmacie (B. Pharm.) et une maîtrise en pharmacie d'hôpital (M. Sc.). Elle a ensuite accompli une maîtrise en administration des affaires (MBA) à HEC Montréal, dont la dernière session a été réalisée au Warwick Business School au Royaume-Uni. Elle détient le titre de Fellow de la Société canadienne des pharmaciens d'hôpitaux (SCPH).

Marie-Claude VANIER

Marie-Claude Vanier est pharmacienne et détient un poste conjoint hopital-universitaire de professeure titulaire de clinique à la notre faculté et au Département de pharmacie du Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de Laval. Elle est aussi co-titulaire (clinicienne) de la Chaire Sanofi en soins pharmaceutiques ambulatoires UdeM et CISSS de Laval.

Elle a été une pionnière de la pratique de la pharmacie en Groupe de médecine de famille (GMF). Dès 2001, elle exerçait comme pharmacienne à la clinique de médecine familiale de la Cité de la santé de Laval (maintenant GMF-U Laval). Elle a agi comme modèle et mentor pour plusieurs pharmaciens commençant cette pratique nouvelle. Elle contribue actuellement comme co-chercheuse à la création et à l'évaluation d'une communauté de pratique qui a mené à la création en 2018 du Regroupement québécois des pharmaciens en GMF comptant plus de 200 membres.

Elle est aussi reconnue internationalement pour son expertise en pratique collaborative et partenariat patient. Elle a dirigé de 2011 à 2016 le développement et l'implantation de cours innovateurs de formation à la collaboration interprofessionnelle en partenariat avec les patients, regroupant plus de 1500 étudiants provenant de 13 programmes des sciences de la santé et des sciences psychosociales de notre université. Ce modèle d'enseignement en partenariat avec des patients a suscité l'intérêt notamment de l'Université libre de Bruxelles, l'Université de Lille, l'Université de Genève, University of Minnesota et l'Università degli studi di Modena e Reggio Emilia qui se sont inspirées de ce modèle.

Claude VEZEAU

Le Dr. Claude Vezeau est un leader et un entrepreneur avec une vaste expérience en enseignement et en industrie pharmaceutique. Plusieurs compagnies biotechnologiques ont démarré ou prospéré sous sa gouverne dont Innodia, Intellivax, ProScan, et Katana.

 

Premier Pharm.D. au Québec, il a démarré sa carrière comme professeur à la Faculté. Alors qu'il était éditeur-en-chef de Québec Pharmacie en 1981, il a instauré et édité les Pages Bleues qui demeurent encore aujourd'hui une source validée de formation continue pour les pharmaciens.

 

Puis, dans l'industrie pharmaceutique, il a occupé plusieurs postes exécutifs avant de devenir partenaire du fonds d'investissement BioCapital, premier fonds spécialisé en biotechnologie au Québec et fondateur de plusieurs compagnies biotechnologiques. Il a été président de BioChem Vaccins, filiale de BioChem Pharma.

 

Depuis quelques années, il agit comme consultant auprès de compagnies biopharmaceutiques et en technologie médicale. Il a une pratique de mentorat très active et s'implique ardemment dans le Cercle du Doyen et les célébrations du Centenaire.

 

Brian WHITE-GUAY

Brian White-Guay est médecin de formation et détenteur de spécialités en santé publique et médecine familiale. Il a joint l’industrie pharmaceutique en 1984 comme directeur de recherche clinique auprès de la compagnie Ayerst à Montréal, puis de Merck Frosst en 1986.

Suite à un transfert dans la division de recherche de Merck Research Laboratories (MRL) aux États-Unis en 1988, il a travaillé dans les affaires règlementaires internationales et en 1992 a été nommé vice-président des affaires règlementaires européennes à Bruxelles, puis responsable des relations avec toutes les agences règlementaires internationales en 2002. Il a été élu correspondant étranger de l’Académie Nationale de Pharmacie de France en 2003.  

De retour aux États-Unis en 2004 comme membre du comité exécutif de MRL et vice-président responsable de l’ensemble des opérations mondiales de recherche clinique et des départements médicaux dans 50 pays. Il s’est joint par la suite à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal de 2008 à 2018 à titre de professeur titulaire et a lancé avec succès le nouveau programme de baccalauréat en sciences biopharmaceutiques.  

Il agit depuis comme consultant en développement du médicament et est président du comité d'investissements du fonds de capital de risque en sciences de la vie AmorChem qu’il a joint en 2011. Il est également médecin-enseignant dans la Clinique universitaire de médecine familiale Notre-Dame depuis 2009.

Nobuharu YAMAGUCHI

Pharmacien diplômé du Japon, N. Yamaguchi a obtenu son doctorat au département de Physiologie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal en 1976. Après un bref séjour dans l’industrie pharmaceutique, il a entamé sa carrière de recherche à la Faculté de pharmacie, intégrant en 1989 le corps professoral de la Faculté. Il fut ensuite nommé professeur honoraire à son départ en retraite.

M. Yamaguchi fut le premier chercheur-boursier de la Faculté, financé par le Conseil de recherches médicales du Canada dans le cadre du Development Grant Program de l’organisme pendant plus d’une décennie. L’excellence de sa recherche a été reconnue par l’obtention en continu des subventions octroyées par le Conseil de recherches médicales du Canada, les Instituts de recherche en santé du Canada et par diverses associations et fondations tout au long de sa carrière. D’une humilité exemplaire malgré ses réalisations scientifiques notables au cours de sa carrière et entièrement dévoué à ses activités de recherche, il était très apprécié de ses étudiants et de ses collègues.

 

Ambassadeurs et ambassadrices du centenaire

  • Al-Khoury, Niven
  • Archambault, André
  • Beauchesne, Marie-France
  • Benzrihem, Nadia
  • Bernatchez, Jean
  • Binette Marie-Claude
  • Bisaillon, Suzanne
  • Blais, Lucie
  • Boivin, Pierre
  • Bolduc, Bertrand
  • Bonneville Elmina
  • Braun, Julien
  • Breton, Guy
  • Bussières, Jean-François
  • Cardinal, Michael
  • Carle Sylvie
  • Chevalier, Raymond
  • Choquette, Gynette
  • Choquette, Judith
  • Coderre Emile
  • Colin, Patrick
  • Collin, Johanne
  • Contant, Joseph
  • Courchesne, Yves
  • Coutu, Jean
  • De Denus, Simon
  • DeBlois, Denis
  • Do, Thikim
  • Dubois, Marie
  • Ducharme, Murray
  • Ducharme, Pierre
  • Ferreira, Ema
  • Fillion, Anne
  • Fiset, Céline
  • Gagné, Jacques
  • Gariépy, Yves
  • Gervais, Pierre-Marc
  • Goodman, Morris
  • Goyer, Robert
  • Lafontaine, Claude
  • Lalonde, Lyne
  • Lamarre, Diane
  • Lambert, Manon
  • Larose, Alfred F.
  • Larose, Roger
  • Laurence, Alfred J.
  • Laurier, Claudine
  • Leclerc, Denise
  • Lefebvre, Marc
  • Lefebvre, Patricia
  • Letarte, Nathalie
  • Lordkipanidze, Marie
  • Mailhot, Claude
  • Mallet, Louise
  • Marchand, Brigitte
  • Marsan, Jean-Paul
  • Mathieu Andrée
  • Mayrand, Richard
  • McEwen, Jean
  • Moreau, Pierre
  • Nessim, Névine
  • Ong, Huy
  • Paradis, Robert-Georges
  • Parent, Marc
  • Perreault, Marc
  • Perreault, Sylvie
  • Pharand, Chantal
  • Pineau, Marie
  • Robert, Pierre
  • Rosconi, Yves
  • Roy, Georges
  • Roy, Myrella
  • Sabourin, Jean-Guy
  • Salvador, Romano
  • Saucier, Michel
  • Savoie, Karina
  • Savoie, Michelle
  • Scattolin, Clara
  • Schnitzer, Mireille E
  • Schubert, François
  • Servant, Marc J
  • Sirois, Gérard
  • Stagg, John
  • St-Onge, Nicolas
  • Tanguay, Mario
  • Tannenbaum, Cara
  • Tawashi, Rashad
  • Thiffault, Jean
  • Tremblay, Jérémie
  • Tremblay-Servier, Madeleine
  • Turgeon, Jacques
  • Vaillant, Linda
  • Vanier, Marie-Claude
  • Varin, France
  • Vezeau, Claude
  • White-Guay, Brian
  • Yamaguchi, Nobuharu