Passer au contenu

/ Faculté de pharmacie

Rechercher

Adryanna Dorismond-Rodrigue

Étudiante au Pharm. D.

« J’étais attirée par le milieu de la santé étant donné que plusieurs membres de ma famille œuvrent dans le milieu infirmier. Mais j’ai choisi la pharmacie pour contribuer à la santé du public d’une autre manière. »

Smash, touche et Pharm. D.

Adryanna Dorismond-Rodrigue ne sait pas ce que serait son parcours scolaire sans le sport… tout simplement parce qu’elle n’a pratiquement jamais connu autre chose. « J’ai toujours conjugué sport et école, se rappelle-t-elle. Même au niveau primaire, je faisais du sport-étude en soccer. Ça ne semble pas assez juste l’école. »

Elle avoue quand même avoir vécu une « grosse surprise » à sa première année au Pharm. D. «  C’est tout un défi d’être organisée pour faire les deux, explique-t-elle. Il ne faut jamais prendre de retard. » Qu’à cela ne tienne, elle persiste et signe dans ce parcours et terminera son programme en six ans pour lui permettre de maximiser ses cinq ans de sport universitaire auxquels les étudiants-athlètes sont éligibles. Elle se trouve présentement à mi-parcours.

Pourquoi avoir choisi la pharmacie? Entre autres par amour du domaine de la santé, car « plusieurs membres de ma famille sont dans le milieu infirmier. Je cherchais une autre manière de contribuer à la bonne santé des gens. » Elle est actuellement en stage à l’Hôpital Sacré-Cœur de Montréal et affirme ne pas avoir encore fait de choix encore entre la pratique en milieu communautaire ou en établissement de santé.

L’automne dernier, ses efforts dans les deux domaines ont été reconnus alors qu’elle a été désignée en tant que récipiendaire de la  bourse Gagné-Proulx-Fasciano destinée aux athlètes-étudiants inscrits dans un programme de pharmacie.

« C’est une belle forme d’encouragement, précise la lauréate. En combinant sport et études, on n’a aucun temps de libre pour travailler, alors une aide financière comme ça, ça aide beaucoup. »

Juin 2018