Passer au contenu

/ Faculté de pharmacie

Rechercher

Navigation secondaire

L'IRSC subventionne les travaux de Céline Fiset sur la fibrillation auriculaire plus élevée chez les hommes

Céline Fiset, professeure titulaire à la Faculté, a obtenu une subvention de 703 800 dollars sur 5 ans des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour son projet intitulé « Cellular and molecular mechanisms underlying sex-related differences in atrial fibrillation ». Il existe des différences reliées au sexe dans la susceptibilité aux arythmies cardiaques. Notamment, les hommes sont plus à risque de souffrir de fibrillation auriculaire que les femmes. À ce jour, les causes de ces différences sexuelles n'ont pas été élucidées bien que la fibrillation auriculaire soit l'arythmie cardiaque la plus fréquente et qu'elle soit une source importante de morbidité et de mortalité cardiovasculaires. Actuellement, les options thérapeutiques pour la fibrillation auriculaire ont une efficacité limitée et sont souvent associées à des effets indésirables importants. L'objectif principal de cette subvention est d'identifier les mécanismes cellulaires et moléculaires responsables de la prévalence plus élevée de fibrillation auriculaire chez les hommes. À terme, ce travail pourrait contribuer à développer des stratégies améliorées pour la prévention et le traitement des arythmies cardiaques chez les hommes et les femmes.